vendredi 6 novembre 2009

"Infans", celui qui ne parle pas et pourtant...


J’ai une grande révélation à vous faire. En réalité on s’en fiche un peu mais Julie F. tient absolument à ce que je partage cette théorie avec le monde. Le Monde. Donc toi, monsieur de l’internet qui représente Le Monde, je vais t’apprendre un truc terrifiant :

les enfants sont de droite.

Ce qui tendrait à prouver que les notions de partage et de solidarité sont complètement artificielles et demandent un réel effort que l’humain produit sur lui-même.

Prenez mon neveu. Bien qu’élevé dans une famille de gauche, voire très à gauche, il pense spontanément comme Nicolas Sarkozy. Ce qui, ceci étant, n’est pas rassurant quant aux capacités cognitives du président. Il se trouve que ma sœur bien-aimée chérie et merveilleusement belle (coucou ma sœur), a toujours tenu à donner la parole aux enfants. Quand j’étais petite, à table, elle me demandait mon avis sur les sujets de société ou politique comme à une adulte. Ce qui était tout à fait louable et eusse pu être intéressant si j’avais été en avance sur mon âge mais il se trouve que non. J’étais pas du tout en avance.[ Enfant idiot, rassure-toi, tout n’est donc pas perdu, au pire tu pourras ouvrir un blog un jour.] A dix ans, je pensais comme une enfant de 10 ans, c’est-à-dire bêtement parce que mon cerveau n’était pas fini et que je ne saisissais pas les enjeux théoriques des débats. Par exemple, j’étais pour le port du foulard à l’école parce que « tout le monde a le droit de choisir ». Grosse niaise + argument foireux.

Bon, et bien mon neveu, il est un peu comme moi au même âge. En plus réactionnaire. Par exemple, il est pour la peine de mort. Et ça ne le gêne pas de dire ça devant sa grand-mère qui a voté Mitterrand en 1981.

Pire, il est pour l’incarcération des mineurs. En fait, il est pour que des enfants de son âge (à l’époque 12 ans) aillent en taule. C’est normal.

Il est aussi pour la suppression des allocations familiales pour les parents défaillants.

Parler politique avec lui, c’est un délice.

Mais en cela, mon neveu n’est pas extraordinaire. (Heureusement, il a d’autres qualités qui le rendent totalement merveilleux à mes yeux. Si tu me lis un jour, mon neveu, sache que oui, tu es bourré de qualités et que même sûrement, plus tard, on regrettera tes discours sarkozystes parce que ça animait bien les repas de famille.) En l’occurrence, il est comme tous les enfants. Jamais, au grand jamais, un enfant ne prête spontanément sa pelle à un autre enfant. Ne rêvez pas. Son instinct le poussera plutôt à garder sa pelle et à fortement s’intéresser à celle du voisin si elle est plus belle (et à lui prendre s’il est plus petit). S’il prête sa pelle c’est soit parce que ses parents lui disent « prête-lui » soit parce que cette petite saloperie calculatrice feint de le faire naturellement (toujours sous les cris émerveillés des parents devant tant d’altruisme) mais en réalité il n’agit ainsi que pour tirer profit de l’admiration des adultes. Il ne prête pas parce que prêter lui parait naturel (et je vous parle même pas de donner). Il prête parce qu’il espère en retirer un bénéfice quelconque, ce gros pervers polymorphe. (Non, j’ai pas peur des recherches Google, je les regarde plus. Et puis, même les pédophiles ont le droit de profiter de ces quelques réflexions. Pédophile, cultive-toi donc un peu avant de repartir chercher du porno.)

En outre, les gamins ont un rapport pervers au fric. Moi, petite, j’aimais l’argent pour l’argent. J’aimais pas le dépenser. Je gardais jalousement les pièces de mon argent de poche, je thésaurisais un max. (C’était avant de découvrir que l’argent pouvait se transformer en vêtements.) Et parfois j’ouvrais ma tirelire et je contemplais amoureusement mes sous. Mes sous à moi. Si Picsou est tellement apprécié par les mômes, c’est simplement parce qu’ils se reconnaissent lui. Personne ne se reconnait dans cet abruti de Donald avec ses valeurs de gros con toujours fauché.



N.B : Mais attention, on ne se méprend pas. Je ne suis pas en train de dire « Va te pendre Rousseau et tes idées à la con sur l’état de nature ». Pour Rousseau, l’état de nature prend fin avec l’apparition de la propriété privée. Précisément, l’enfant ce n’est pas du tout de l’homme à l’état de nature.

P.S. : je sais, c'est pas vraiment un post de vendredi.

33 commentaires:

Julie F. a dit…

Merci

Je ne pouvais pas être seule à connaître cette formidable théorie. Elle doit faire le tour du monde.

titiou lecoq a dit…

Bah de rien.
Je sens à quel point ça te fait plaisir quand je tiens un discours anti-enfant.

Anonyme a dit…

Moi si! J'adorais et j'adore toujours Fantomiald! Et Picsou je l'ai toujours vomi! Il n'a qu'une chose pour lui, il n'aime que l'or, donc il n'a pas d'actions à la con!(enfin, il vole tout donc...)


PS : Je suis le premier à laisser un com, vous en déduirez ce que vous voulez!

Elegiaque a dit…

Quelle surprise !

Aymeric a dit…

Ouaip, je me rappelle d'un débat à la TV il y a qq années dans lequel Philippe Val énonçait effectivement cette pensée selon laquelle "l'Homme naît de droite" et qu'être de gauche nécessite par conséquent un effort intellectuel.
C'est ce qu'on appelle un "argument massue".

Est-ce que vraiment Picsou est populaire chez les gamins? Ca mérite une enquête...

Jimmy Marchetto a dit…

Je suis content de lire cet article, je suis d'accord avec votre théorie.
En revanche, ce que je regrette, c'est que dans l'article c'est limite si il n'est pas dit que penser droite c'est ne pas être apte à réfléchir, ne pas avoir grandi ... Comme un enfant...

Être de droite ce n'est pas penser Sarkozy, ce n'est pas être raciste et être mauvais...
J'espère juste que vous ne tentez pas de changer les opinions de ce neveu, juste de lui montrer les choses en toute neutralité.

Bonne journée :)

Jimmy {XcessiV}

Homeboy G33k a dit…

Et Lycée de Versailles (ce qui explique un peu la pensée présidentielle)
Démonstration :
Prenons d’un côté un enfant que nous appellerons A, un arbre que nous appellerons Jean-Pierre (en hommage à J.P. Gaillard à la bourse de Paris) et la mère attentionnée et aimante de l’enfant que nous appellerons Maman (c’est toi la plus belle du monde)...
Et de l’autre un financier que nous appellerons Ducon, un marché financier qu’on préfèrera ne pas nommer et un État souverain qui essaye une fois l’an de réguler et réglementer la finance.
L’enfant A va aller jouer tout en haut de l’arbre en disant à sa Maman inquiète que non c’est pas dangereux et que oui il peut monter plus haut et qu’il est assez grand, merde quoi !
Ducon de son côté va jouer sur les marchés financiers en gueulant contre l’état qui fait rien qu’à vouloir réglementer alors qu’il est assez grand et que le marché se régule tout seul (c’est comme ça)…
Quand A et Ducon vont se casser la gueule (de l’arbre ou du marché) qui vont-ils aller voir en pleurant pour avoir un bisou, un pansement et une garantie sur le système bancaire : l’État/Maman !!
C’est tellement rassurant d’avoir démontré que les financiers de droite sont quelque part de grands enfants... Non ? Ah bon.

Quelqu'un d'autre a dit…

"Il [L'enfant] prête parce qu’il espère en retirer un bénéfice quelconque".
C'est le cas de tout le monde, enfants comme adultes, de droite comme de gauche.

Dans le bac à sable, le concept de droite c'est : "tiens, je te prête ma pelle. Je l'utilise plus et ça me valorise de te la prêter" (charité). Alors que le concept de gauche c'est :"T'as un râteau, j'ai une pelle et machin lui il a rien. Mettons les en commun pour faire un château tous les 3" (solidarité).
Dans les deux cas le concept de prêt fonctionne parce qu'il y a bénéfice.

Je pense que le truc que tu veux dire c'est plus que de base l'individu est de droite alors que le collectif est de gauche. Étant en cours de "socialisation", l'enfant est plus "individuel" que "collectif". Le phénomène se reproduit à l'autre bout... Plus les vieux se désocialisent, plus ils sont à droite....

Plus j'ai conscience de l'interdependence qui me relie aux autres, plus je pense tirer bénéfice des concepts de gauche.

Plus j'ai conscience d'être un individu indépendant du groupe, plus je pense tirer bénéfice des concepts de droite.

Abstrait ≠ Concret a dit…

"Personne ne se reconnait dans cet abruti de Donald avec ses valeurs de gros con toujours fauché."

J'ai relu cette phrase trois fois et je me suis marré trois fois. Ouais, va savoir, j'ai dû me reconnaitre.

Fils de Laërte a dit…

Je suis pas le seul à penser que les enfants sont plus pervers que les adultes. Bien sur, il faut les comprendre, c'est la première étape de l'humanisation en acte ils peuvent pas tout assimiler les pauvres...

Anonyme a dit…

Val n'a jamais été de gauche, Val est "de Val", donc est né val, mais naître Val, c'est pas être de gauche donc c'est être d'ailleurs! Font était de gauche mais il était aussi pédophile...
¨
Etre de droite c'est réfléchir à la façon de ratisser le monde! Donc oui, c'est réfléchir! Pour les gamins ils ont encore l'esprit reptilien qui sévit, comme pour ceux de droite, donc ils réfléchissent mais avec le cerveau primaire, comme ceux de droite, mais avec quel cerveau Val pense t-il...?:s!

ex coach / ex gilet a dit…

tu sais, c'est pas vraiment un post du vendredi

Vince a dit…

(Ce commentaire a été écrit avant les deux com plus haut)

Il y a une troisième personne dans la discussion Titiou.Je ne suis pas KrSt ! Derrière ce pseudo se cache une personne qui a usurpé mon adresse IP.

Ton commentaire et le sien sont décapants, c'est le moins qu'on puisse dire.De mon côté, certaines choses que tu as écrites sont justes et d'autres non.Je n'ai jamais voté à droite et je dirais même plus j'ai voté Mitterrand à chaque fois qu'il se présentait.
J'aime bien porter la couleur bleu, c'est vrai.C'est bien la preuve que les couleurs politiques ne sont finalement que des conventions stupides.Pourquoi s'y soumettre ? Picsou est en rouge sur le dessin.

PS:Le côté combattant que j'ai et qui semble ressortir un peu partout n'est pas dirigé vers ce que tu crois.

PS2:Je stoppe tous les blogs que je lisais jusqu'à présent, et ce pour une durée qui a mon avis va être longue, très longue.Je n'ai rien contre les blogueurs en question et ce n'est pas sans regret, mais bon quand il faut il faut.

Aelixira a dit…

Elevée à Picsou, abonnée au magazine durant des années, je peux dire que les aventures sont très plaisantes à lire, mais que je me souviens clairement de mon ressenti, et on aime le personnage parce que c'est le vieil oncle aigri, je ne sais pas, ça fait partie d'un univers.
Aucun "je me reconnais en lui".

Je sais que Picsou n'est pas l'idole parce qu'il amasse des sousous. Ce sont juste des BD plaisantes à lire et drôles, avec leurs personnages au caractère immuable qui traversent les épisodes et les situations en gardant leurs traits les plus importants: petits intellos pour les neveux, maladroit pour Donald, honteusement chanceux pour Gontran, radin au possible pour Picsou.

Des adultes qui aiment je ne sais quelle pièce de théâtre figurant ce genre de personnages ne sont pas forcément attirés parce qu'ils se reconnaissent dans le radin de service.

C'est un tout, et je tiens à souligner le fait que Donald est bien plus central que Picsou,- à nuancer, mais je vais pas vous faire la liste des divers types d'aventures existants-.

Juste une chose: dans le journal de Mickey, Donald occupe la 4eme de couv. Il l'a occupée sous forme de BD "uniplanche" pendant les nombreuses années durant lesquelles j'ai été abonnée -et les abonnements de mes frères qui ont suivi. Je doute que ce soit une erreur marketing ;)

En ce qui me concerne, j'avais de la tendresse pour Donald, je ressentais de l'énervement envers le cousin super riche et arrogant, et je trouvais tout de même marrante l'excessice radinerie de Picsou.


Cela dit, je suis entièrement d'accord avec la théorie en elle-même: les enfants détestent partager! C'est une éducation, et ils ne l'acceptent que pour les hourra des parents.
Seulement, Picsou ne s'intègre pas là-dedans.Je tenais à le dire^^

Avoir de grandes théories simplistes dans la tête n'empêche pas de voir le côté humain quand la situation se présente dans la vie "réelle" ou dans une histoire. Ce sont deux choses très différentes. Parce que sur le papier- papier pur, hein, ton neveu a raison. Parent pas responsable = suppression des allocs. Individu gênant=peine de mort. Seulement, quand on théorise, à cet âge, on le fait sans prendre en compte la différence entre la théorie et la réalité. On traite la chose comme un ordinateur, à savoir: bon, je garde, mauvais, j'élimine. Quand on a une personne physique en face de soi, c'est tout de même autre chose.

Soi-dit en passant, concernant Rousseau, la propriété privée est forcée d'apparaître à l'état de nature. Quand t'as galéré trois heures pour attraper ton lièvre, tas pas envie qu'on te le pique. Et quand tu as trouvé un abri, tu le gardes. Parce que sinon, tu meurs. M'enfin... =)

Anonyme a dit…

Moi je me reconnaissais complètement en Donald :<

Mais ton neveu sarkozyste c'est pas celui qui a toujours une tétine a la bouche, si?

Une nonne consternée pour le coup a dit…

Les enfants ne sont pas généreux
Etre généreux c'est de gauche, donc les enfants sont de droite.

Un très haut niveau de réflexion qu'on peut pousser :

Les enfants ne sont pas génocidaires,
les enfants sont de droite, donc être génocidaire c'est de gauche.

Les enfants se sont pas violeurs, les enfants sont de droite, donc les violeurs sont de gauche.

Ou alors on se dit que les enfants ne sont rien naturellement, qu'ils héritent leur comportements, par mimétisme, par observation et apprentissage du monde dans lequel ils vivent; et on peut envisager de raisonner sur l'enfance sans en emprunter un des travers, le simplisme.

Petite Jeanne a dit…

Mais y'avait un article sur ça dans un Elle ou Cosmo de cet été : pourquoi mon enfant est réac ? (genre quand je donne une pièce à un clochard, il dit "il a qu'à travailler" ou il lui arrive de me dire "boutonne moi mieux ce chemisier, mère!")

Stel a dit…

Effectivement, Il (non pas dieu mais mon fils !) a bien dit ça... suis vraiment désolée, j'ai dû merdé dans son éducation :)mais pas tout à fait quant même parce qu'il n'aime pas notre président et ça s'est plutôt rassurant...
A suivre...
Bisous ma petite soeur chérie

Aelixira a dit…

La nonne consternée, là, tu ne pousses pas la réflexion, tu en fais dériver des syllogismes, sur une base erronée.

C'est-à-dire, sans prendre en compte le fait que l'article n'implique absolument pas que tout ce que font les enfants est de droite, et que tout ce qu'ils ne font pas est de gauche! On dit qu'ils sont de droite parce qu'ils ne partagent pas spontanément, c'est tout...Le seul "simplisme" est là. Et aussi dans ton raccourci.

Perso, je me rappelle de séances d'éducation mémorables pour qu'enfin avec mes frères, on arrête de se taper dessus, et qu'on apprenne à partager.

Quand ils me prenaient ce que je considérais comme "mon" jouet, je te raconte pas la crise! Et quelle déception quand j'allais me plaindre à ma mère et qu'elle me disait qu'il avait le droit d'en profiter aussi!

Mes parents n'étaient pas des radins, loin de là, et pourtant, il a fallu de l'éducation. Pas de mimétisme qui tienne...

Mon expérience mise à part, il suffit de regarder les enfants autour de soi, de passer du temps avec eux, et on a forcément droit à un moment ou un autre à un " aaaah il m'a pris çaaaa"! Tous.

Une nonne calmée a dit…

Très chère Aelixira,

syllogismes, antinomies ou sophismes ne sont pas le sujet pour moi.

Tu penses que je remets en cause la première partie de l'affirmation "les enfants ne sont pas généreux" quand c'est évidement la deuxième que je conteste "être généreux c'est de gauche".

Et c'est pour cela que je caricature la conclusion, pour attirer l'attention sur le simplisme du raisonnement.

Je ne pense pas qu'un enfant soi bon ou mauvais en lui même, et je suis tout à fait d'accord sur le fait que la générosité ne fait pas partie des comportements innés, et je suis un grand partisan de l'acquis sur l'inné, en particulier à cause des dérives que les doctrines privilégiant ce dernier nous ont apporté. (et le mode d'acquisition importe peu ici, sauf pour les parents qui souhaitent transmettre)

Ce qui me gêne, c'est la dichotomie, qui revient à placer un curseur sur une droite. On prédéfinit un axe, ici droite vs gauche et on analyse des choses bien trop complexes en fonction d'un axe non suffisant et non pertinent à mon avis.

Mais comme je sais que Titiou est loin d'être aussi simpliste dans sa manière d'envisager les choses, je la soupçonne d'avoir joué délibérément la provoc', et de nous avoir tous bien eu, moi le premier.

titiou lecoq a dit…

Bah oui.
C'est quand même étrange/inquiétant/perturbant qu'une théorie qui dit "les enfants sont naturellement sarkozystes" (à quoi j'aurais pu rajouter "la preuve ils aiment ce qui brille") soit reçue sans second degré.
Du coup, je précise que "grande révélation" était un marqueur de second degré.

Et je me dois, par soucis de respect pour Rousseau de répondre à ça : "Soi-dit en passant, concernant Rousseau, la propriété privée est forcée d'apparaître à l'état de nature. Quand t'as galéré trois heures pour attraper ton lièvre, tas pas envie qu'on te le pique."
Selon Rousseau, la propriété privée apparait avec la sédentarisation et et la vie communautaire. Il pense qu'à l'état de nature, l'homme peut pourvoir à tous ses besoins. Donc il n'a pas besoin de thésauriser pour accroître ses richesses. Il n'a pas besoin de richesse.

Anonyme a dit…

ce qui me dérange dans ce raisonnement, c'est qu'il semblerait que les notions de partage et de solidarité soient l'apanage des gens de gauche...
c'est un peu simpliste et cela fait très "bien-pensant" mais je crois la réalité un peu plus nuancée!

Lintrus a dit…

Les enfants seraient-ils donc des sportifs professionnels ?
http://bibliobs.nouvelobs.com/20091104/15693/david-douillet-naime-pas-les-tapettes

Plus sérieusement il existe une autre théorie, celle de Thomas Hobbes, qui dit que l'Homme naît violent par défaut de règles de conduite en société ou par absence de la conscience de ses règles qui conduit à un sentiment d'insécurité. Si les enfants suivent l'avis de leurs parents c'est parce qu'ils ont confiance en eux et reconnaissent les règles implicites d'un intérêt commun.
En résumé l'Homme ne serait pas fondamentalement violent ou mauvais mais en l'absence de règles sociales il aurait naturellement raison de se méfier de son prochain. On pourrait développer cette idée sur la violence qu'engendre l'absence de règle dans le libéralisme, l'endormissement sous la chape communiste ... un peu de facilité mais c'est dimanche, on peut se le permettre ;^)

Aelixira a dit…

Ah oui bah c'est évident que quand tu es entièrement seul, tu ne risques pas d'être méchant envers qui que ce soit^^
La philo me fascinera toujours! =)

Une nonne nimousse a dit…

Hobbes vs Rousseau, l'éternel débat.
L'homme à l'état de nature et la nature de l'homme. La part animale et la distinction des caractéristiques qui permettent d'appeler un mammifère homme, vaste sujet.

Il faudrait demander au neveu ce qu'il en pense, puisqu'après tout, ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? ;p

Arno Fresh a dit…

Moi je dis pas tout à fait pour, les enfants deviennent de "droite" lorsqu'on leur inculque la notion de propriété, et à l'apprentissage de termes comme "ton", "ta"... Lorsqu'ils ont conscience des cadeaux qu'on leur offre. Je citerai le fameux "c'est mon mien"...

ou à l'inverse on peut se dire : "puisqu'on ne peut pas faire autrement qu'avec la notion de propriété,adapter cette notion à la collectivité en envisageant son partage est un signe de maturité. etre de droite c'est un peu comme rester enfant."

Cymoril a dit…

Mes parents refusaient que je lise Pif et Hercule "ce torchon communiste", je ne dirait pas qu'on a été jusqu'à me forcer à lire Picsou mais toujours est-il que c'était le seul mag auquel j'étais abonnée...

Anonyme a dit…

J'adorais Fantomiald et pif et Hercule! Ce superbe torchon communiste! On ne choisit pas ses parents, mais les miens étaient communistes, ainsi que mes grands pères qui avaient leur carte, et qui donnaient leur pelle et leur seau aux gens qui devaient traverser le Cher, pour passer dans la zone libre! A qui on a refusé de l'avancement s'ils ne rendaient pas leur carte!C'est CA la démocratie française.....:)

L'esprit reptilien!

la préhistoire de la civisation humaine dans laquelle nous survivons!

Je préfère encore ne pas être sociable! Parce que l'humain me dégoute sérieusement... Je vais me classer dans "les monstres"! Ceux qui aiment Pif Gadget et les cocos!

Aelixira a dit…

Marrant, pourtant, Pif et Hercule n'ont aucune influence sur les enfants, en ce qui me concerne, j'ai une famille bien bien à droite, et on les avait tous^^ J'aimais bien, d'ailleurs. Et ça ne m'a pas rendue communiste pour autant.D'ailleurs, quand, plus âgée, on m'a dit que c'était communiste, j'en ai relu un, en cherchant désespérément où était l'influence. Et.... Rien. C'est juste divertissant. D'ailleurs, si quelqu'un pouvait m'éclairer sur le "communisme" des BD proposées, je lui vouerais une reconnaissance éternelle^^

Guillaume a dit…

Ouh là c'est partie en sucette ce post...

Réveillez vous les gens, il n'est pas écrit que les enfants sont de droite dans le billet. Ce serait de toutes manières absurdement réducteur.

C'est étonnant parce que dès que ça parle politique, tout le monde défouraille, tous les poncifs sortent...


@ l'auteur: faut préciser aux lecteurs quand c'est 2nd degré sinon...ben tu vois ce qui se passe.

Il ne faut pas oublier que le genre humain est responsable d'une paire de conneries depuis 700 000 ans, mais il n'en a pas l'apanage (les animaux sont pervers et retors eux aussi: les chimpanzés sont extrêmement violents et de manière tout à fait gratuite), les enfants agissent par mimétisme, ce sont nos valeurs qu'ils retiennent et nos erreurs qu'ils répètent.

J'ai 2 nièces qui ont 2 ans (jumelles) et elles ont parfaitement assimilé le concept de "chacun son tour", ce qu'une majorité de la population ne semble jamais comprendre...

Fuyez les jugements péremptoires et montrez l'exemple, PARTAGEZ !

Dr. G

B a dit…

Et pourtant, bizarrement, ya pas mal d'études en neurosciences assez sérieuses (je dis "assez" parce qu'elles ont plus ou moins gagné un prix nobel quand même) qui sont sorties et qui tendent à prouver (ahah, langage scientifique represent) que l'homme aurait une aversion innée pour l'injustice, et se comporterait naturellement de façon équitable. EN moyenne, avec toutes les précautions oratoires que ça implique.

Cela dit ces études ont été faites sur des adultes, pas sur des gamins, ça serait intéressant de voir comment ça évolue au cours du développement.

J'ai carrément la flemme d'aller chercher les références là, mais si ça intéresse quelqu'un je peux vous retrouver ça.

C'était la parenthèse (pseudo)scientifique du jour,

B, qui se cogne de la politique comme de sa première pelle, qu'il s'est d'ailleurs fait piquer par un petit enculé à son premier jour de crèche, alors hein, merci beaucoup de réveiller les traumas enfouis.

Vinz a dit…

Je préférais quand ça parlait cul le vendredi...

Anonyme a dit…

Putain, merde, je suis au FN et pourtant je fais partis d'une association d'aide à domicile pour les personnes âgées et les gens en difficulté financière, je suis en école d'infirmière et j'habite un HLM ! Je sors de toute les cases mais comment ça se fait ?

Ben peut être parce que le raisonnement, généreux, gentils, tout beau, tout propre, intelligent = gauche et gros raciste, méchant, égoïste, riche = droite ; est juste erroné complet.

Je peux pas m'encadrer notre "cher" président mais je suis quand même de droite (président qui, soit dit en passant, n'est ni pour la peine de mort, ni pour la suppression des allocations familiales, donc je comprends pas trop le rapport avec les dires de ton neveu hein ^^). Et puis franchement l'amalgame fait sur droite = pas évolué, mentalité de gamin de 10 ans est assez déplorable.

Après c'est sûrement du second degrés sauf que c'est un second degrés qui tend à l'être au premier au quotidien, du genre :

"J'aime pas Sarko purée..."
" Ah t'es de gauche toi non ?"

ou alors

"Attends j'ai peut être de la monnaie à donner au SDF là..."
" Mais t'es pas de droite toi ?"

Ben je trouve ça chiant à force voilà ! Parce que assimiler les vices à la droite et les qualités à la gauche ça vas bien 5 min mais il suffit de regarder autour de soit et franchement c'est trèèès loin d'être aussi simple !

PS: Dommage sur ce coup, parce que j'adore ton blog d'habitude...

J'ai la flem de créer un compte google donc je signe ici : Crypto :)