vendredi 9 janvier 2009

Du sexe, du cul, de la levrette et de l'injustice

C'est la rentrée, on se relance. Revenons donc à des fondamentaux du genre vendredi = sexe.
Dans ce merveilleux conte de Noël, intitulé Mère-grand vous narre le sexe, nous en étions restés à l'arrivée miraculeuse du porno sur canal +. Après, on passe en accéléré. Y'a eu le câble. Et internet. Il ne faudrait pas négliger l'ampleur des conséquences de cet accès gratuit, illimité et libre à tous les pornos du monde. Aujourd'hui, Mère-grand va s'intéresser à un premier bouleversement - côté moule.
Une des raisons de ma quête enfantine du pron était le besoin de visible. Non seulement la sexualité restait cachée (bien qu'omniprésente) et attisait la curiosité de tous les enfants, mais pour une gamine s'y rajoutait l'obstacle corporel. Notre corps, lisse, sans aspérité ni excroissance, ne nous offrait aucune réponse. Pire, il nous en posait. Ce qu'en cours de bio en 4ème, le prof désignait sous la formule "une des différences entre les organes reproducteurs masculins et féminins est que ces derniers sont cachés." On se heurtait donc à une couche de mystère plus épaisse que les garçons de notre âge.
Or cette invisibilité, le porno y a mis fin. Non, je vous arrête tout de suite, je n'ai pas regardé des snuffs movies dans lesquels on aurait éventré des jeunes femmes pour faire un gros plan sur leur utérus. Mais pendant longtemps, assez connement j'avoue, je pensais qu'un trou bah c'était un trou. (Par contre, une bite n'était pas une bite. Ceci n'est pas une bite pourrait-on rajouter. Elles étaient toutes différentes. Sujet d'un post prochain.) Jusqu'au jour où j'ai découvert l'incroyable diversité des chattes. Pas deux identiques. Et comme, ainsi que l'écrivait Breton dans Nadja "je m'efforce, par rapport aux autres hommes, de savoir en quoi consiste, sinon à quoi tient, ma différenciation", j'ai été très fière de me trouver en possession d'une nouvelle caractéristique.
Ca, c'était la bonne nouvelle apportée par le porno (même si elle pouvait aussi être légèrement anxiogène).
Mais le porno, ça a surtout permis à une génération de femmes de faire une découverte fondamentale, révolutionnaire, sans retour possible : la vision subjective masculine de la levrette.
Pour que les lecteurs garçons comprennent bien, je ne sais pas si vous y avez déjà réfléchi mais attention, je vais vous balancer de la révélation, de la vraie. A moins d'être contorsionniste, en levrette, une femme elle voit généralement ça :


Ou ça (je précise, ce n'est pas chez moi) :


Pas follement excitant vous l'admettrez. Evidemment, il y a une foule de variations possibles. (Incroyable le nombre de papiers peints qui existent sur le marché.) Si les réalisateurs de pornos décidaient de filmer en caméra subjective féminine (ce qui a dû être fait à titre expérimental mais d'un point de vue commercial l'intérêt est quand même assez limité) il faudrait une succession de plans un peu longs : le mur clic-clac la couette (tiens les coutures se défont un peu) clic-clac l'oreiller clic-clac le drap (faudrait que je le change d'ailleurs) clic-clac le sol ("clic-clac" étant l'onomatopée pour signifier le changement de plan à l'écran). Oui, bien sûr, il y a aussi la télé, des meubles divers, des paysages. Bref, beaucoup de choses mais rien, vraiment rien de sexuel (sauf évidemment si en même temps vous regardez un porno à la télé). Donc le jour où j'ai compris qu'à l'inverse le mec il avait youporn en direct sous les yeux, j'ai été révoltée par cette iniquité totale. Qu'un homme et une femme ça soit différent je le conçois bien. Mais là, c'est vraiment pas juste. Entendons-nous bien, on ne parle pas de ressenti physique, de sensation, on ne remet pas en question l'efficacité toute biologique de la levrette. On dit juste que si EN PLUS on nous avait accordé un angle de vision pornographique dans cette position, ça aurait été vraiment super parce que quand même, l'excitation visuelle ça compte un peu.

26 commentaires:

pierre a dit…

D'où l'intérêt, peut-être, de la cam avec télécommande. Hm ?

Nora a dit…

c'est bien pour ça qu'en levrette je regarde toujours derrière moi.

(et je peux pas m'empêcher de citer matmatah, mais j'adore cette phrase: "car il n'y a pas qu'en levrette que je fais des choses derrière ton dos")

Arno Fresh a dit…

Et à ce sujet...
http://www.youtube.com/watch?v=k1LBxs2aQc8

Abstrait ≠ Concret a dit…

Nora > Le détail sensuel du jour =)

titiou lecoq a dit…

Nora c'est LA sensualité.
Et la souplesse parce qu'au bout d'un moment à tourner la tête tu te déboîtes quand même les cervicales.
En tout cas à mon grand âge.

titiou lecoq a dit…

Pierre, est-ce que tu pourrais décliner ton identité civile ? Juste pour vérifier un truc...

Anonyme a dit…

haha j'adore. tu me fais rire titiou. j'aurais envie de parler des miroirs-pupute, puis de la hiérarchie sensorielle pendant l'acte sexuel,.. mais c'est trop d'effort là tout de suite.
je te souhaite des succès bien mérités pour 2009.

Michael a dit…

Je dois l'avouer... Ma vie n'avait vraiment pas la même saveur avant de commencer à lire ton blog... C'est trop délicieux.

titiou lecoq a dit…

Merci merci
C'est la saveur de la cyprine qui fait ça.

Michael a dit…

C'est ça ! (dit-il juste après avoir googlisé le mot cyprine...)

titiou lecoq a dit…

Je te félicite de ton honnêteté.
(Si ça peut te rassurer mon correcteur orthographique ne connaît pas non plus ce mot.)

Anonyme a dit…

Plusieurs solutions à ton problème passionnant auquel j'ai déjà pensé, bien qu'étant un homme :
1) Oui, la caméra branchée en direct sur un écran, mais ça demande une petite préparation technique qui ne laisse pas la place à l'improvisation. D'autre part, l'enregistrement, le fait qu'il puisse demeurer une trace, une mémoire des ébats peut intimider, en "bloquer" plus d'un ou une.
2) Le bon vieux miroir, qui a le mérite de ne pas laisser de preuves du passé (un miroir est muet et amnésique, dans des conditions normales de température et de pression).
3) J'ai déjà remarqué que certaines tentent de regarder par en-dessous. Elles ne peuvent évidemment pas tout voir, mais le peu qu'elles peuvent choper à parfois l'air de leur convenir tout à fait.
CQFD
Professeur M

Anonyme a dit…

Ne regardez pas le renard qui passe. La prise electrique : fiou.

Le CONARD qui fait chier Nora!!!! a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le CONARD qui fait chier Nora!!!! a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le CONARD qui fait chier Nora!!!! a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
didou a dit…

moi je fais ça dans le noir, comme le bon dieu il l'a voulu alors...

Alexis a dit…

Tu parles mieux de la levrette que de l'amour, ma chère...hum hum

Alexis a dit…

On peut dire que tu as retourné la question...et nos perspectives de biteurs.
En tout cas, malgré l'évolution perceptible de ton style, je retrouve toujours ce rythme et cette rhétorique typiquement titioutienne. D'ailleurs, penses tu qu'il te serait possible de soumettre ta propre prose à l'épreuve de tes capacités d'analyse textuelle ? Défi!

Nenelle a dit…

Alexi, vous me donnez l'impression d'être un homme entier. Un premier message taclé. Qui laisse imaginer qu'il y a eu quelque chose entre vous et l'auteur de ce blog que vous n'avez pas digéré. Un second message plus gentil genre "oui mais en fait non le message en haut ce n'est pas vraiment que des trucs méchants en fait j'ai appuyé sur le bouton entré troviteuh. Onaytrokopin". C'est soit ça, soit le coup du "alors je vais mettre mon e-mail genre celui du dessus ce n'est qu'un homonyme".. bref votre double post est vraiment très très très masculin. C'est beau comme une file d'attente à un bureau de Poste.

Cordialement.

Gwendoline a dit…

L'auteur du blog http://www.sexactu.com/ va sortir un livre sur être romantique en levrette :) Je me suis permis de l'orienter vers ton post (je fais du lien de partout, je suis trop une fille qui fait du lien !) :)

titiou lecoq a dit…

Tu fais du lien parce qu'en fait t'es une star et tu connais tout le monde. Ca se trouve t'es Arlette Chabot.

Alexis to Nenelle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Stéph a dit…

Un miroir devant madame, ou devant un peu sur le côté, et tout le monde en profite.

MaTT a dit…

Quel est le lien avec cet autre (?) article posté 5 jours plus tard sur sexe.fluctuat.net ?

http://sexe.fluctuat.net/blog/35446-un-autre-point-de-vue-sur-la-levrette.html

Queen a dit…

Eh mais c'est chez moi !!

Très bon blog, poulêchement de babines en vue !