mardi 7 avril 2009

Chiottes n°5 et n°6

J'étais en "grève de la vie" (un nouveau concept) et comme le blog c'est la vie, pas de post pendant cette période mais je viens de signer avec moi-même une sorte de Grenelle existentiel qui marque la reprise de mon activité.

Aujourd'hui, le guide des chiottes va aborder un point essentiel et pourtant ignoré jusqu'à présent.
J'étais chez Prune (ça m'arrive pas souvent mais ça m'arrive). Et figurez-vous que les chiottes de chez Prune mériteraient plutôt une bonne note. Pas trop sales, du PQ, des murs noirs bien sûr (visiblement selon une règle implicite chez les peintres en chiottes, les murs des lieux d'aisance ne peuvent être que noirs ou rouge, avec des nuances de rose/violet, je ne sais pas s'il faut y voir une symbolique quelconque).



Mais un terrible problème, pas encore rencontré jusqu'à présent dans ma quête des toilettes idéales : une insonorisation merdique. Vous êtes en train de faire pipi et soudain "mais il est trop beau ton pantalon léopard! Oui, je sais. J'ai même acheté les chaussures assorties." Han... Vous profitez des discussions alentours. En soi, pourquoi pas, ça peut occuper d'espionner les tables voisines. Sauf que bien sûr ça implique que la réciproque fonctionne et ça, c'est moins sympa, voire fortement désagréable. Les règles de savoir-vire veulent que le "friendly" s'arrête où commence l'intimité urinaire.
Du coup, j'ai pris en photo la porte qui est cause de ce désagrément.



L'ironie du sort a voulu que je revive exactement la même expérience quelques jours plus tard.
Les toilettes du Pop Up. Qui présentent en outre l'inconvénient d'une chiotte pour l'ensemble du lieu. Bref, des chiottes du Pop Up on profite des discussions des gens qui attendent leur tour. Sauf que ce soir-là, j'étais ivre et je m'étais prise d'affection pour une inconnue avec qui je parlais de Julien Doré et Louise Bourgoin (oui, ça vous situe à peu près la semaine où cette scène s'est passée). Et là, grand avantage de la non-intimité, nous avons pu poursuivre notre échange de ragots à travers la porte des toilettes.


9 commentaires:

Tehanor a dit…

Hum, étrange cette règle implicite que tu devines chez les peintres en chiottes. Je trouve le noir assez peu fréquent, en comparaison du jaunasse-orangé (tons chauds pour rendre l'endroit cosy, dans le genre "je viens en paix lâcher mon étron") ou le blanc maculé de quelques tâches douteuses (faux-semblant de propreté, comme le clair-obscur dans la peinture de renaissance) ou encore le over-taggé-flyé de soirées drum'n'bass ou spectacles de transsexuels (la variante d'un blanc maculé laissé à l'abandon par son patron qui trouvre, qu'après tout, ça donne un petit côté alternatif au fait de s'y soulager la vessie).

Léo a dit…

lé toalaite chenges m Ptite tiou raiste é demeure un jauli brein de fame! Lé toalaite te rende souriante! Tu dois t'y santire biun hein!?

Oui fere caca quan le raiste du monde menge, dé prout et d psiiiit, c moien!!

Mé le baile filles font ça avec grace caume disé un de té fan!

Cléo a dit…

Je remarque que Titiou à deux profils!:)

Je commençais à en douter...

titiou lecoq a dit…

Tehanor : le blanc me semblait très en vogue ces dernières années (volonté enfouie de pureté ?) mais 2009 est définitivement l'année du noir ou rouge. J'ai pas encore fait de stats mais ça se voit sur les photos cette récurrence, non ?

Cléo : oui, je suis une version moderne des fresques égyptiennes. Je n'existe que de trois quarts ;)

Léo : les mots me manquent.

La Fusée a dit…

Tu devrais essayer les cheveux violets un dses 4. Jpense que ça t'irait super bien et serait adéquat à ton statut de geek.

regis a dit…

Jolie mise en scène...
une mauvaise insonorisation, ça déconcentre quelque peu (enfin pour moi).

Marise a dit…

Quelqu'un a tagué le carrelage avec un petit coeur ailé, comme c'est mignon, et il pointe vers toi!!!

C'est tout de même le signe qu'ils ne font pas le ménage!! Ca sent pas la propreté!! Ca n'est pas toi Titiou tout de même? Enfin je te fais confiance.


Je voulais te demander une chose indiscrète, tu prends la photo avant ou après? Car comme le disait le type qui ne sait pas écrire, ton sourire est toujours léger!

Lulu a dit…

Chiottes du nouveau caz à prendre en photo : une seule cabine, mais 2 cuvettes dedans !
Une version du friendly poussé à son paroxysme ?

le chez a dit…

Chère Titiou,
la bombe de déodorant (dont le seul effet est généralement de permettre au suivant de poser la question suivante : "mais qui a chié dans la lavande?") n'est pas du meilleur goût mais cette série de photo comme les précédentes vaut pour ce qu'elle ne montre pas et suggère. Car en toute logique, la photographe a la culotte sur les chevilles ou du moins nous le laisse croire.
Les murs, qu'ils soient pisseux ou pas, beaux ou pas, importent peu.
L'important n'est - définitivement - pas visible pour les yeux.