vendredi 12 décembre 2008

Cuisine interne à Brain : la modération des commentaires

Au sein de l'équipe de Brain, on a des marronniers de discussions, des sujets qui reviennent régulièrement nous tarauder, sans doute parce qu'on n'y répond jamais. 

Au hasard : 

1°) comment tripler nos visites ? 

2°) qui pourrait s'occuper de la pub ? (quand on aura triplé nos visites) 

Et puis, y'en a un autre qui nous a agités pendant pas mal de temps, le problème des comments. Faut dire qu'on avait été un peu choqués par des séries de commentaires atroces de plusieurs catégories. J'avais personnellement eu 

 la formule lapidaire qui fait mal : 

Photobucket

L'explication qui fait encore plus mal : 
Photobucket
Le simple con :

Photobucket

Et l'anthologique : 
Photobucket

Tout le monde en avait pris pour son grade et un summum avait été atteint après un article de Cyril sur les Groupes de gauche et de droite. On a fait des réunions pour en parler, on a claqué pas mal de tune en alcool pour animer ces soirées, Valentine a même fait un papier sur le sujet au moment de la V2 du site, on s'est engueulés, écharpés, deux clans se sont affrontés : on ferme tous les commentaires (représenté par Cyril2Real) VS on laisse tous les commentaires (moi). Et au milieu quelques personnes qui cherchaient à nuancer un peu les choses et balançaient d'un avis à un autre. Evidemment, comme Cyril est un garçon intelligent, ses arguments se tenaient. Mais inversement, les miens aussi (faut-il en déduire que moi aussi je suis un garçon intelligent ?) 
En vrai mon argumentation n'était pas au point mais je promettais régulièrement de fournir incessamment sous peu une réflexion définitive sur le sujet. Encore un truc que j'ai jamais fait. Donc j'ai rabâché un peu bêtement que les commentaires génèrent du trafic sur un site. C'est la base, c'est une évidence, c'est comme ça (et ça rejoignait notre préoccupation de tripler nos visites). 
Qui plus est, attention lapalissade web08, on ne fait pas un mag sur internet si c'est pour reproduire des formules existantes en version papier. Et l'une des différences fondamentales, c'est la possibilité pour les lecteurs de réagir directement sur les articles. (ouais, je sais c'est une belle lapalissade, avec un niveau de réflexion pareil, l'année prochaine je m'inscris comme conférencière au petit raout de LoïcLemeur.) Un site sans commentaires, c'est un peu un site mort. 
Dans le genre "argument stratégique sur les visites qu'on met en avant pour attirer la rédac-chef de son côté", Cyril faisait jouer que ces remarques d'ados attardés nuisaient à la crédibilité du site. A quoi je répondais que les lecteurs avaient l'habitude du net, on avait tous été éduqués par la force de l'expérience, le niveau des commentaires est souvent affligeant, on le sait, on en tient compte. 

Le problème c'est que ce type de débat ne se résume pas à déterminer qui a raison, qui a tord, qui est dans la vérité, qui est dans l'erreur. Il s'agit de choix personnels, de visions différentes, de priorités distinctes. 
Donc on en a parlé et reparlé, on n'est jamais tombés d'accord (à base de "je comprends ton point de vue mais tu as tord") et finalement les choses sont restées en l'état à savoir les commentaires sont ouverts. Satisfaction. 
Tout ça s'est fini en 1972, c'est-à-dire en juin dernier quand le débat a brusquement disparu, supplanté par d'autres préoccupations plus estivales.  

Et voilà qu'hier, je reçois un mail envoyé à toute l'équipe, un mail de Cyril intitulé "modération des comments". J'ai failli m'en étrangler (je mangeais un petit gervais abricot). Je me suis dit "nan, c'est pas possible, il ne va pas remettre ça sur le tapis ?"
Et bin si. 
En fait non. Il ne s'agit plus de verrouiller les commentaires. Il propose juste de rajouter une phrase pour prévenir que les commentaires seront désormais modérés : refus des mots grossiers, des insultes, et des comments sans avoir lu l'article. Le problème c'est qu'avec mon pas trop d'accès internet, j'ai vu défiler sous mes yeux horrifiés les mails disant oui, génial, super, on-est-tous-d'accord-alors - sans pouvoir réagir. 
On est six mois plus tard et je n'ai pas changé d'avis. En fait, si. Je pourrais changer d'avis si la démarche ne me paraissait pas aussi compliquée. Disons que mon taux d'adhésion est de 65% (je me ramollis avec l'âge).

Pour ce qui est des insultes, ça rejoint mon point de vue. Je n'admets qu'une seule forme de modération : celle qui répond à des critères légaux (en cas d'insultes, de diffamation, de menace etc... envers une tierce personne - si je suis insultée en commentaire, je ne vais pas modérer). Dans ce cas-là, ok, on supprime les insultes. 

Deuxième point : les grossièretés. Ca commence à se compliquer. Vu mon langage de charretier, ça serait un peu hypocrite de ma part. En même temps, je comprends l'idée. Ca peut forcer les commentateurs à faire un effort. 

Mais pour le reste, je refuse que les commentaires sur mes articles soient modérés selon un vague "c'est pas possible, cet abruti n'a pas lu l'article". Là, ça pose un sérieux problème de critères et on revient au même débat impossible à trancher. Je soupçonne que, au moins autant que les insultes, ce qui insupporte Cyril, c'est la bêtise finie de certains commentaires. Ce que je comprends - même si je suis pour la libre expression des cons. 

Exemple : 

Photobucket

Mais le vrai problème, si on supprime les comments qu'on juge idiots (outre qu'on se prive d'une bonne tranche de rigolade), c'est qu'on applique un critère hautement subjectif et on arrive vite à : 
c'est une connerie -> je ne suis pas d'accord et c'est mal argumenté -> je supprime. 
D'autant que ce ne sont pas les auteurs des articles qui vont modérer. 
Certes, j'anticipe un peu des dérives fascistes inexistantes. 
Au final, j'ai demandé à m'occuper moi-même de la modération des commentaires sur mes textes. C'est complètement nulle comme solution, j'en conviens aisément. Mais je n'en vois pas d'autre que modérer la modération (tant que nous n'aurons pas triplé nos visites et que le site reste parfaitement gérable). 

32 commentaires:

lulu a dit…

Il est nul ton papier. A chier. M etonne pas que t'aimes ça (chier):Tu l as fait sur cette page.


Désolé, j'ai pas pu m'empecher, je l'aime trop ce comment.

Lulu

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

Il suffirait de répondre de façon intelligente à ces commentaires idiots, en argumentant!

Tout ce que je ne fais pas....

titiou lecoq a dit…

Oui Lulu. Moi aussi j'ai eu une remontée d'affection en le retrouvant. Il était encore plus beau que dans mon souvenir.

Le conard : je ne fais pas non plus. C'est un peu décourageant de répondre en argumentant à des commentaires idiots, non ? Et puis, on sait jamais, on risquerait de se faire prendre dans les filets d'un troll.

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

J'avoue que j'ai du mal avec ça, rester muet devant leurs discours c'est très frustrant!

titiou lecoq a dit…

Il y a quelque chose de particulièrement humiliant à avoir aussi peu de commentaires après un post traitant de ce sujet...

lulu a dit…

fmizeurbgf

lulu a dit…

et hop, 2 comments de plus !
Je suis bon ou pas ?

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

Les gens travaillent, attend un peu....

Ne sois pas trop impatiente comme certains!!!! :)

Ca n'est pas très glorieux tout de même ce côté commercial qui entache le journalisme! On s'adresse avant tout à des clients, il faut en avoir plus toujours plus, alors orientons les articles et filtrons les commentaires!

Résiste bordel!!!!!!!!!!!!!!

titiou lecoq a dit…

Vous êtes gentils.

david carzon a dit…

- d'accord avec la forme d'humiliation à lancer un débat et se rendre compte que dans le vide personne ne t'entend crier, genre sur BBB tu te fais chier avec des notes chiadées sur l'industrie du disque et alors rien, le vide absolu ; et hop tu fais un truc à la con sur la téléréalité et les jeux vidéo et ça n'arrête pas...
- tu noteras que tu as beaucoup de plus de commentaires quand tu te risques à des notes d'ordre plus "perso" sur un sujet touchy à propos des bas instincts humains, genre un homme-une femme-une autre femme-des blogs chabadabada. Beaucoup plus de commentaires à modérer du coup aussi.
- ne pas accepter les commentaires sur le net, c'est comme refuser les droits de réponse sur le print... c'est pour cela que la presse papier s'est coupé de ses lecteurs petit à petit.
- sinon j'attends l'éventuel témoignage d'un ami jeune journaliste qui vient de se faire déchirer sa race dans les commentaires d'un de ses papiers web08ien. Il en fait quoi lui ? Il les modère, il les apprécie ou il se torche avec ?

titiou lecoq a dit…

- Mais cette misérable crotte est tellement loin d'être à la hauteur de ton mémorable papier sur l'industrie du disque.
- J'ai renoncé à toute vie d'ordre privée, donc à toute théorie sur les rapports homme/femme. Tiens... A la limite je devrais poster sur ma définition de la néo-chasteté - c'est une idée.
- oui. Nous sommes d'accord.
- Lui d'abord il ne lit pas G&G. Ensuite, il ne défèque pas donc ne se torche pas. Et enfin il n'a pas à s'en préoccuper puisque (je cite 20minutes) : "Améliorons le débat [ils sont ambitieux à 20minutes]. Le site modifie son système de modération : les internautes inscrits sur 20minutes.fr commentent en direct. Les internautes non inscrits peuvent toujours commenter les articles mais ils seront alors modérés a priori dans un délai de 30 minutes maximum."
Si je comprends bien ils jouent sur un peu tous les tableaux. A la fois responsabilisation des internautes et modération. (Et un bon moyen de multiplier les inscriptions)
Z'êtes très forts.

david carzon a dit…

Sinon, pour tripler les visites, si Brain use de la même politique de tags que toi ("magazine", "modérer"...), ça risque de prendre du temps. Et si tu me réponds "ouais mais regarde maïa sur Sexactu, elle fait que des tags à con", je te répondrais que sa thématique l'avantage.

titiou lecoq a dit…

Bah justement, j'attends toujours qu'on m'explique comment ça s'utilise ces putains de tags.
(Ceci étant, j'en ai fait plusieurs avec des thématiques plus riches au niveau du trafic comme "homme célébrités nus").
Je note que c'est la deuxième fois aujourd'hui que tu me suggères de vendre mon âme au diable.

Brain, il parait qu'on va avoir un stagiaire qu'est trop fort en référencement google.

David carzon a dit…

Déjà tu mets sexe et blogueuse et y'a sskizo qui vient, c'est une piste...

David carzon a dit…

Déjà tu mets sexe et blogueuse et y'a sskizo qui vient, c'est une piste...

Erwan a dit…

Ma petite expérience personnelle. Sur Ecrans.fr. On a commencé par appliquer la politique Libé qui consiste à modérer a priori les commentaire. Résultat : ça prend du temps, on a le sentiment désagréable et justifié de jouer au censeur, les commentaires sont publiés en retard (de 5 minutes à plusieurs heures), ce qui nuit à toute discussion entre internautes, et, de fait, on modère, on supprime, etc.

Depuis juillet 2007, on a mis au point un système de commentaires où les internautes doivent créer un compte (login/mdp, en gros), et les commentaires sont publiés immédiatement. Je continue parfois à modérer, mais a prostériori (les incitation à la haine, diffamation, la pub, etc.).

Le bilan est assez dingue : en 16 mois, j'ai dû supprimer une vingtaine de messages en tout, et bannir 5 comptes, la plupart issus d'agences de com' à la con qui pensaient pouvoir passer leur pub gratos.

Forcément, il y a eu une chute du nombre de commentaires au début, mais ça s'est assez vite rétabli, et l'ambiance sur nos forums et plutôt bonne. Et, du coup, il y a des vraies discussion qui s'engagent entre lecteurs, ce qui est toujours très agréable à lire.

Après, il faut apprendre à relativiser les commentaires qui trouvent que l'article est nul. C'est pas bien grave, et en plus, un internaute a bien le droit de trouver le journaliste relou. J'ai toujours trouvé ça salutaire de se faire un peu bastonner, ça permet de ne pas se sentir intouchable, ce qui est toujours un risque dans ce métier.

(Ceci dit, j'en connais pas mal, des journaleux, qui supportent très très mal les commentaires négatifs)

C2R a dit…

j'ai pas lu l'article en entier, il est trop bête, salope

titiou lecoq a dit…

PTMDR

titiou lecoq a dit…

Erwan : je suis d'accord, c'est bénéfique aussi les commentaires-boucherie. Ca m'a forcée à être beaucoup plus vigilante sur ce que j'écrivais.
La solution des comptes a l'air pas mal (si j'ai bien compris, c'est aussi celle qu'a adoptée 20minutes).
Mais je pense qu'elle sera encore plus adaptée quand on aura triplé nos visites.
Là, je fais genre décontractée mais QUAND MEME j'ai un mec de Ecrans qui lit mon blog.

Fanny a dit…

Moi qui connaissait pas brain machin, mais qui lit souvent ce blog, j'ai bien aimé l'article de cyril celui qui veut qu'on modère les commentaires. Le truc c'est que je suis un peu linguiste, au fur et à mesure que je lisais je me disais tiens on dirait que le genre journalistique bouge un peu *à explorer*... puis outre le fait que son analyse sur diam's tout ça c'est pas bête, j'ai été sidérée par les commentaires des gens!

Les gens ça croit être expert en rhétorique :D

Anonyme a dit…

"brain" c'est pas un peu pourri comme nom?

Anonyme a dit…

si hein? ouais

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

Je tiens à préciser que je n'ai jamais été anonyme sur ce post!
Je vais arrêter définitivement d'être anonyme d'ailleurs...

Bonne nuit!

PS : Contrat rempli tu es 3eme!

PS 2 : Tu as eu des coms sur ton post anti-modérateur!! (Tout de même ça pue cette histoire, c'est un peu comme si un jour on considérait que la pensée communiste c'est mal, et qu'il faut la censurer, ou qu'être communiste c'est la honte, alors qu’il faut se foutre d’eux et les comparer à des nains de jardin ou des hommes du Neandertal. Merde ça me rappelle des choses des années 50, et le discours des médias français depuis une dizaine d’année.) Bien entendu j'ai fait exprès de prendre de mauvais exemples, c'était pour rappeler que la chasse aux sorcières n'a jamais été une bonne chose, il faut que ces vieilles vérolées, en admettant qu’elles le soient, se révèlent par elles mêmes. Et si elles égratignent un journaliste, n’est-ce pas son métier de s’en remettre : Erwan à raison, il devra surmonter ça et ce ne sera qu’une expérience professionnelle de plus. Quand au journal, un mauvais lecteur reste un « CLIENT » alors, en effet, il ne perdra pas sur tous les tableaux…

Bref, reste « Titiou » et résiste à l’adversité…..

Nikole a dit…

Mais on aura quand même le droit d'écrire normalement ici, hein ? Parce qu'on peut être une femme Barbara Gourde et aussi parler comme une bouchère, merde.

titiou lecoq a dit…

Une amie linguiste. Enfin, une amie comme entre Rox et Rouky parce que moi, on m'a appris que les linguistes étaient nos pires ennemis à nos sémiologues.
Sinon, je pense comme toi que les lecteurs de Brain sont des fans invétérés de Perelman.
Un joli point Godwin pour le Conard ;)
Nikole : bordel de merde chiotte, vas-y Nikole, exprime-toi et lache tes coms.

Fanny a dit…

enfin je suis presque plus informaticienne que linguiste ^^ bah moi j'ai eu des cours de sémiotiques et trucs assimilés donc on va dire que ça enterre la hache... Rox et Roucky ça me va ;p

"c'est un peu comme si un jour on considérait que la pensée communiste c'est mal, et qu'il faut la censurer, ou qu'être communiste c'est la honte, alors qu’il faut se foutre d’eux et les comparer à des nains de jardin ou des hommes du Neandertal."

Tiens c'est pas déjà comme ça ;)
(je viens de voir marie-george recevoir son joli bouquet ...)

titiou lecoq a dit…

Mais alors qui est Rox ? (Toujours confondu les deux d'ailleurs)
Tu sais que ton profil blogspot est privé ? J'ai beau cliquer dessus comme une folle, j'arrive pas à le convaincre de me laisser aller voir ta fiche.

Fanny a dit…

oui je m'en suis aperçu hier soir ^^ peut être parce que je suis sur over-blog ... je verrais ça ce soir... truc méga important à faire avant une foule de rdv : décorer notre bureau en mode nowel :D

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

Enquête sur la justice politique et son influence sur la morale et le bonheur d’aujourd’hui W. Godwin 1793??? Je ne connaissais pas, mais j'aime bien le peu que je viens de lire! : )

Je n’ai pas cité Hitler, ni les nazis !! Simplement la vendetta Mac Carthyste, ainsi que celle des sbires scribouillards des grands manitous de la presse et des médias français contre les communistes dans un premier temps, et maintenant les socialistes, parce que tout de même c’est étrange, mais dans le parti opposé il n’y a aucun problème à noter sur les guerres de succession (enfin sauf qu’ils veulent tous devenir roi à la place du glaieux, et qu’ils se vomissent chaque seconde à l’intérieur des secondes, alors je me demande du bas de ma naïveté : est-ce que les journalistes sont aussi minables que ça, ou bien sont-ils tout bonnement muselés ????


Ca vaut un point godwin ça???? :D

Tu es dure!!!!

Anonyme a dit…

PS du conard

Je ne voulais pas en parler du petit glaireux, mais tu me provoques! ;)