dimanche 28 décembre 2008

Autant finir 2008 en nullitude

Je m'étais dit que je ne bloguerais plus en 2008. Je n'ai donc aucune volonté.
Je m'étais dit que si je bloguais malgré tout, ce serait pour faire un post dont la qualité d'écriture rivaliserait avec l'originalité du propos. Je n'ai décidemment aucune volonté.

Sinon, quoi de neuf ? Dans le désordre :

Je commence à faire des généralités non éthyliques sur les bites - ce qui est très mauvais signe. Parce que les généralités, c'est moche. Et la sobriété aussi.

Les Inrocks ont supprimé la rubrique où je pigeais. Ils ont une manière très personnelle de transmettre l'esprit de Noël à leurs employés et pigistes.

J'ai compris pourquoi je n'aimais pas Abd al Malik. Outre que son débit m'insupporte, ce qui me dérange le plus c'est la bouillabaisse philosophique qu'il a dans la tête. Oui, il est dégoulinant mais surtout il est tautologique. Il est la tautologie faite homme. Extraits :
Je suis mon chemin
Un artiste c'est un artiste
vous allez dire ce que vous allez dire
je vous réponds en toute honnêteté
si on n'est pas dans l'état d'esprit de la chose peut-être qu'on va pas comprendre la chose.
Et un sur-emploi du conditionnel. Rajouter "je dirais" devant toutes les citations précédentes.
Est-ce que quelqu'un sait s'il s'appelle vraiment Régis ? (VOIR LA)

Si Jonathan Lambert se fait rallonger les jambes, je tombe amoureuse de lui.

Dans le genre c'est pas neuf : je déteste le nouvel an. (Alors que j'adore Noël - mon côté bretonne un peu ringarde sans doute.)
Je rectifie je hais le nouvel an. J'ai essayé de l'aimer cette fête à la con, j'ai essayé de m'en foutre, y'a rien à faire, le résultat est le même : ça me déprime. Quand les gens se sautent dessus pour s'embrasser avec leurs mines réjouies et leurs hululements de plaisir, c'est simplement le pire moment de l'année, celui où vous regardez la porte (ou la fenêtre d'ailleurs) avec un air concupiscent des plus inquiétants. Ca fait ressurgir toute ma misanthropie. Je hais cette légèreté hypocrite. Pendant longtemps avec mon meilleur ami on s'est consciencieusement appliqués à passer les 31 décembre les plus pourris possibles. Et autant dire qu'il me tient très à coeur de perpétuer cette tradition (et de ponctuer l'évènement de crises de larmes déchirantes).
Alors qu'est-ce que je peux faire de vraiment bien pourri cette année ? Où est-ce que je peux aller casser l'ambiance en me répandant en sanglots déchirants ?

- aller dans un club pseudo-hype. Là, on est au summum du glauque. Rien que pour ça, ça vaudrait le coup. D'abord, j'irai manger seule un Macdo (le Quick c'est de trop bon goût pour le nouvel an) et après, je me vois déjà débarquer chez Régine et finir aux toilettes, hoquetant entre larmes et vomi (j'hésite à mettre "vomi" au pluriel mais je ne voudrais pas avoir l'air d'en rajouter dans le misérabilisme, c'est pas trop mon genre).
- rester chez moi. Comme je n'ai toujours pas internet, je commencerai la soirée en écoutant Radiohead et en mangeant des céréales Leader Price avec du fromage blanc 20% . Ensuite je pourrais me louer Shoah pour occuper le reste de la soirée et au passage me culpabiliser de me plaindre de ma petite existence de pigiste parisienne.
- m'allouer exceptionnellement un budget de 30 euros et passer la soirée dans un cyber-café. Mais comme ce sera le nouvel an, personne ne sera connecté. Le monsieur du café m'offrira un chocolat, je serai contente jusqu'au moment où je découvrirai qu'il est fourré à l'alcool - HORREUR - mais je me forcerai à l'avaler pour lui faire plaisir. Et ça constituera ma plus grande anecdote de la soirée.

D'autres idées ?
Photobucket

21 commentaires:

Nora a dit…

je propose que tu loues plutôt "la vie est belle", pour faire dans le sarcasme. parce que "shoah" + radiohead = tu passeras pas minuit. surtout si tu t'étouffes avec un mon chéri retrouvé sous un coussin de ton canapé.

(moi non plus j'aime pas le 31, comme la fête de la musique)

Michael a dit…

Je passe toujours pour "le gars qui ne sait pas s'amuser" quand je dis que je n'aime pas le nouvel an.

Quelque part, ça me fait plaisir de lire une description aussi juste du sentiment éprouvé ce fameux jour. Franchement, tu ne pouvais pas viser plus juste.

Moi, en général, mon option, c'est "rester chez moi". Le DVD est au choix mais c'est rarement une comédie ! Et je vais me coucher vers 22h.

Anonyme a dit…

Si je peux me permettre un commentaire sans intérêt, je hais plus violemment le 1er janvier. Tous ces gens à gueule de bois avec une mine de papier maché qui bouffent du mauvais chocolat en se souhaitant la bonne année et surtout la santé, j'ai envie de me flinguer.
Je déteste aussi avec moulte violence les collègues de bureau qui se quittent dans le métro, genre le 30 ou le 31 en se criant " à l'année prochaine" et en rigolant. Comme si c'était pas la 35656° fois de la journée.
Allez, à l'année prochaine
Inge.

Chryde a dit…

Tu peux venir le passer avec les gens de BBB. On va faire fondre du plomb autrichien et le jeter dans l'eau.

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

"Les fêtes", c'est ce truc qui enfonce les gens dans leur merde, ce machin où tout le monde doit être heureux, c'est de mise, et si on ne l'est pas, c'est pas grave parce qu'on doit l'être, alors on nous force, on se force, et les gens vous regardent l'air de dire "ben tu vois c'est pas difficile, t'as des merdes, attends demain pour les retrouver", mais pourquoi demain, on les a nos merdes, on ne veut surtout pas les oublier, chacun son plaisir des fêtes après tout, et puis on aimerait les faire partager à tous ces cons qui n'en n'ont pas parce qu'ils sont superficiels, bon acteur, pourris : c'est tellement bon d'attendre que les gens partent en vacances pour leur annoncer qu'ils sont virés, ou qu'on les quitte...), et puis il y a ceux qui restent bêtement seuls et à qui on met bien en avant que « personne » n'est seul durant ces jours glorieux, parce que socialement c'est pas cool, on ne va tout de même pas gâcher la fête de ceux qui sont heureux, et puis il y a ces dirigeants de merde qui poussent le peuple dans la rue sous prétexte qu'il y a une crise (mais uniquement pour une catégorie de personnes...) et qui se mettent en avant en proférant à travers les médias que ces putains de SDF qu'on ne veut plus nommer clochards parce que ça fait vieille France, pas propre, que ça pue..., ils font chier bordel, ils ne vont tout de même pas casser la bonne ambiance de fête qui règne en ce moment, puisque on peut bosser tant qu'on peut encore tenir debout et ne pas voir les gens qu'on aime, ne pas s'accorder un peu de temps libre, ne pas se reposer, ne pas prendre le temps d'apprécier même un travail qui pourrait être intéressant.... alors ces clochards on va les réintégrer dans un placard qui soulage la conscience des riches et qui nous donne l’impression d’être digne du CHRIST le type qui avait des idées communistes, le seul communiste que les cathos de droite vénèrent…

PS : Je t’ai laissé un mail, j’espère que cette proposition te plaira, elle est valable dès aujourd’hui.

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

PS2 : Abd al Malik il n'est pas con cette daube de conard, il a bien compris qu'aujourd'hui pour vendre en masse il faut être gentil, mignon, aimer le monde entier même ceux qui lui sont insupportables : les critiques, ses opposants... "Chacun a son parcours, chacun suit son chemin", ben oui, on ne veut surtout pas de du sien, on préfère être des putains de conards que "lui" et cette espèce de diarrhée verte bien pensante et musicale qu'il nous assène pour le plus grand bonheur de l'esprit de Noë... enfin plutôt celui de l'esprit de Noël et aussi des 364 autres jours des années d'après guerre : TRAVAIL, FAMILLE, PATRIE...

Anonyme a dit…

Abd al Malik a une surprenante notion de la subversion bordel de foutre !! Pour lui un artiste doit chanter la fleur à la bouche le rassemblement d’amour du peuple autour de ses « négriers vampires » suceurs de temps libre, de liberté, d’originalité et de vie au bout du compte. Alors putain de merdasse foireuse l’artiste doit marcher la main dans la main avec les restaurateurs de l’ORTF, tout ça sans un mot parce que il ne faudrait pas déranger les voisins en plus. Putain les gras on est de vrais lèches cul, on n’arrête pas de chier sur tout le monde, particulièrement sur ce ramassis de pensées commercialement positives, et parce qu’on on ne veut pas se prendre un point Godwin on n’ira pas plus loin!!!!

2099, The Crawling Chaos

carzon a dit…

c'est pas des livres qu'ils brûlent en Autriche ?

titiou lecoq a dit…

Oulala... Une arrivée en force de la team BBB sur ce post.
Chryde : enchantée.
David : les livres ils les brûlent, le plomb ils le fondent - toute la beauté de la logique autrichienne. Mais pour le 31 on peut essayer de faire l'inverse.

Nora : La fête de la musique arrive en deuxième position de mes détestations, à égalité avec mon anniversaire (qui en plus a le mauvais goût de s'enchaîner douloureusement avec le nouvel an). En trois, y'a le 14 juillet mais heureusement, ça commence à tomber en désuétude.

Michael : je pensais louer la rétrospective des épisodes de Sauvés par le gong dans lesquels Kelly apparaît en tenue de pom-pom girl. (je n'oublie pas mon post sur le sujet)

DarkVenoM a dit…

Houla, le point Godwin n'est plus très loin, il est même je pense déjà atteint.... Une fois de plus...

Sinon, je suis content de voir, que je ne suis pas le seul à ne pas apprécier Abd al malik, pour des raisons totalement différentes de certains posteurs. Son "flow" et son coté consensuel m'agacent... Il est peut être subversif parmis les rappeurs (en supposant qu'abd al malik en soit un...) mais de manière général il est plutôt consensuel. Pour ce qui est du flow, à la décharge d'abd al malik, je reconnais ne pas aimer le Slam, peut être que pour un slammeur il à un bon flow... De plus je ne crois pas qu'on puisse mélanger Rap et Slam sous prétexte que ces deux styles musicaux ont des origines urbaines.

Nikole a dit…

Ah Titiou, fan de Quick, amatrice de Jonathan Lambert : elle était terrible en 2008 et elle sera pire en 2009 ! Ca promet.
Shoah c'est pas mal pour le réveillon. En plus faut commencer en début d'après-midi, ça fait before en prime. Remplacer le mastic autour de la cabine de douche, point de croix sur coussin, confection de plaid en patchwork ... tu vas sûrement trouver un truc super sympa, je n'en doute pas.
Sinon, une retro de Derrick est de circonstance, ou alors un marathon des meilleures émissions de "Vol de Nuit"(mmh, c'est bien naze ça !). Ah, écouter les albums d'Abd al Malik et de Vitaa en mangeant des lentilles au nuoc-nam ... Je déborde de conseils de merde, je m'arrête là et j'espère que tu nous feras partager ton pourillon du nouvel an prochainement.

Signé, le quota 16-25 de ton lectorat de banlieue qui chie sur le slam.

Stc a dit…

"Est-ce que quelqu'un sait s'il s'appelle vraiment Régis ?"

Le con.

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

Tu pourrais te faire une petite soirée thématique, genre, tu achètes de la cervelle d'agneau (tu sais ils ont de si jolis yeux et ils sont très doux et câlins!) avec du citron et du persil, et tu regardes Zombie, le jour et la nuit des morts vivants en écoutant du Helmutt Lachenmann juste après ; si tu as des problèmes avec les sexes masculins achète des testicules de mouton (c'est dingue ce qu'on peut faire avec des moutons!!!) pour la préparation là je ne peux rien dire regarde sur internet (oui je sais c'est pas cool de te dire ça!!) mais visionne en même temps Street Trash tu pourras assister à une superbe partie de baseball avec un pénis qui virevolte de ralenti en ralenti pour échapper à son possesseur.... Pour la zique il suffit d’acheter du foie veau (ça marche aussi avec une éponge !!!) et tu pourras créer par toi-même des bruits évocateurs très électroacoustiques ; si tu vas chez Régine et au Macdo regarde Bad taste ou comment des extras terrestres veulent concurrencer la sauce à base de rats de l’espace concoctée par une chaine de restauration rapide de l’espace en en mitonnant une avec de l’humain prévomi….

Bonne fêtes !!!!!

Abstrait ≠ Concret a dit…

Detester le nouvel an est devenu un truc tellement conventionnel qu'être subversif un 30 décembre 2008, c'est simplement clamer son amour du Nouvel An. Ou dire que Dieudonné est cool et qu'en fait Martine Aubry est une MILF. Ouais.

fanny a dit…

Moi je suis pas une fan du premier de l'an mais là se profile un réveillon KhôLanta, avec de la neige (mais pas pour skier juste pour te faire mettre les chaînes en pleine nuit), pas d'eau (oui blague des proprios) et environ une quarantaine d'aveyronnais au taquet ...

Puis malgré les bisous de gens gastroïsans, les cris des dindes bourrées, j'ai réussi un truc exceptionnel : interdire Womanizeur pour la soirée :D

Donc ça s'annonce être un reveillon exceptionnel !!

Arno Fresh a dit…

Noël, c'est beau.
Le jour de l'an c'est moche.
Je n'aimerais jamais les Inrocks.
Encore moins là.

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

Si tu vas chez Régine pour dégueuler mets-toi en boucle les vœux du petit glaireux, putain j'ai dû aller au moins 3 ou 4 fois aux toilettes, c'est redoutable!!!!

Se cacher derrière la crise, toucher les gens en difficulté, en deuil, se mettre en avant (non ce n'est pas un travail d'équipe, lui seul assume, le reste ne sert qu'à éplucher les légumes pour préparer sa putain de soupe chiasseuse!!), pour finalement annoncer qu'il va falloir crever au travail, ce type vraiment une sale sous-merde (je voulais dire pute, mais « elle » souffrent, « lui » encule!

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

PS : "elles"

Bonne année glaireuse !!!!! Les Inrocks j'ai toujours pensé que c'était de la merde, j'ai cru qu'ils s'étaient un peu arrangés en t'engageant mais tu vois malheureusement.....

Mais ils auront d’autres rubriques à te filer, enfin j’espère….

Anonyme a dit…

J'ai résisté trois jours, mais je craque : je te souhaite eine sehr glückliche Jahr.
Inge

LA PRAVDA a dit…

"""je commencerai la soirée en écoutant Radiohead et en mangeant des céréales Leader Price avec du fromage blanc 20% . Ensuite je pourrais me louer Shoah pour occuper le reste de la soirée"""
>énorme cette petite quote!

Lulu a dit…

Mission accomplie cette année encore.
J'ai fait encore un truc nul. A Versailles, en plus.

Lulu