mercredi 10 décembre 2008

God's name : Frédéric Royer - part 2

Penchons-nous un peu plus sur le grand oeuvre de Fred et ses compagnons (Stéphane de Rosnay, ou Jean-Luc Lemoine pour les seuls plus connus). Le défunt Infos du Monde. 
Quand on en cherche trace sur le net, ce qu'on trouve généralement ce sont des hasards. Le hasard de discussions sur des forums où les internautes évoquent avec tendresse et nostalgie leurs souvenirs du journal. 
Et effectivement, comment oublier des news comme : 

"les inondations ont été détournées de Paris et déversées ailleurs" 
"le visage du Christ apparait dans le feu d'un puit de pétrole"
Des témoignages bouleversants : "Patrick Roy me parle au téléphone tous les soirs à 19h!" (il venait de mourir) 

Et le cultissime scoop : "le pont France/USA qu'on nous cache" PHOTOS A L'APPUI. (si quelqu'un les a, je suis preneuse) 

Pour les néophytes, quelques couvs d'Infos du monde. Et prosternez-vous devant tant de talent. Parce que voilà la preuve en image que n'est pas journaliste qui veut. 



Photobucket

L'homme qui n'a que des pouces... Génie. 

Photobucket

Et pour finir, ma couv préférée : 

Photobucket
[là, je note pour la première fois qu'ils aimaient beaucoup les chiffres à Infos du Monde]

Mais pourquoi ? Pourquoi tant d'adoration et d'admiration ? Il y avait quelque chose de complètement jubilatoire dans ce détournement du support papier. Du concept même de "journal" à travers le titre, la mise en page, le format. Il copiait les codes du "sérieux" au profit d'une déconnade purement gratuite. Parce que, non seulement il n'y avait pas une ligne sérieuse dans Infos du Monde, mais il ne s'agissait même pas d'un canard satirique dans la grande tradition française. Repris d'un concept américain, (auquel le film Men in Black rend hommage) ce vaste n'importe quoi était totalement inédit pour nous.  Et puis, les premiers temps, même si les titres étaient absurdes, ils conservaient l'apparence de la logique ou du vraisemblable, le foutage de gueule restait subtil (malgré de vulgaires photos-montages) dans la mesure où il était masqué par un ton terriblement premier degré. Les infos les plus dingues mais traitées sans aucune trace apparente d'humour (d'où sans doute cet amour des chiffres, une info pseudo sérieuse doit être chiffrée). 

9 commentaires:

lefrog2 a dit…

Et ici, vous pouvez voir l'émission qu'on avait tirée du journal, avec Arthur, Timsit et Jean-François Halin : http://infosdumonde.com

Michael a dit…

Je vais passer pour l'inculte du coin mais j'ai toujours cru (en tous les cas lorsque c'était édité - vu que j'avais complètement oublié) que c'était écrit au premier degré !

En tous les cas, je viens de lire ton articles sur les années 90 sur BRAIN : je ne m'y reconnais pas du tout (subjectivité oblige) mais l'ambiance générale de la décennie y est retranscrite superbement. Et ta plume me rend vraiment jaloux ;o)

didou a dit…

PUR GENIE

Anonyme a dit…

C'est beau et jouissif ce gros tas de n'importe quoi, je ne connais rien à rien aux hebdos, mais je me demande si un journal comme ça pourrait encore paraître aujourd’hui ! (Entre les gens qui ne lisent plus, les groupes de presse à la limite du trust, et les procès inversement proportionnels aux tirages !!!

Qui finançait ça ?

Très belles anecdotes de 5eme… :)


Un anonyme lointain

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

PS : Dans quel film as-tu trouvé cette superbe photo d’extraterrestre, je VEUX savoir, je TIENS à avoir la réponse, même si tu y passes tout ton forfait de portable, chiottes de cul !!!! Parce que je VEUX voir ce film….

PS 2 : J’ai un terrible don pour créer des polémiques minables (surtout quant-il n’y en a pas !!!!!!), ça me désespère….. :D

PS 3 : Je me suis senti très seul sur ce coup, dommage que tu ne puisses pas répondre sans vider ton compte de portable, et puis j’aurais aimé connaître ta position !

PS 4 : Quand j’ai dit « certes ça n’est pas de l’AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRRRT » c’était bien entendu pour me foutre de la gueule des mondains bourgeois cathos qui pensent que l’art ne se trouve que dans les musées et les églises…

PS 5 : C’est bon !!! Je vais avoir tous les cathos qui possèdent un 4X4 sur le dos maintenant!!! :D

PS 6 : Car L’HUMAIN ne comprend des AUTRES que LUI-MEME…

Brice a dit…

Comment ils auraient fait si le point d'exclamation n'avait pas existé ?(!)

Nikole bisse répétitasse a dit…

S'pour ça que j'adôre ce blog.

titiou lecoq a dit…

D'abord, pour ceux qui n'ont pas cliquer sur lefrog2, je tiens à souligner une autre idée de génie de Fred : le prix du meilleur roman inachevé.

Michael : je reste quand même un peu scotchée par ton aveu courageux. Comment as-tu pu penser que c'était du premier degré ? Impossible à moins que l'éditeur fut Claude Vorilhon (aka Raël). Moi, j'ai toujours imaginé la bidonnade qu'ils devaient se payer dans les bureaux. "Hey les mecs, regardez, j'ai rajouté un troisième sein sur la photo de ma cousine."

Didou : love

Anonyme : je ne sais plus qui finançait. Faudrait redemander à Fred.

Conard : c'est pas un film (mais c'est vrai que ça donne envie d'écrire un scénario rien que pour le faire jouer dedans). En fait, c'est une des photos de couv les plus connues d'Infos du Monde : l'enfant chauve-souris. (on a suivi sa vie dans plusieurs numéros, je me demande même s'il n'avait pas été adopté par la femme à 2 têtes)

Brice : ils avaient le droit inaliénable au point d'exclamation. D'une parce qu'à l'époque les usages du bon goût n'étaient pas encore fixés. De deux parce qu'ils ne faisaient que copier les autres journaux.

Nikole :)

Alexander Stuff a dit…

Enorme, vraiment énorme. Le fait que ce ne soit pas un journal satirique avec véritable critique de l'actualité ajoute effectivement au côté hilarant et reposant de la chose.