mardi 26 mai 2009

Guide des chiottes n°8


Poursuivons notre étude approfondie des chiottes de France et de Navarre. Figurez-vous qu'en me lançant dans cette série, j'étais loin d'imaginer quel problème de société je touchais. Heureusement pour moi, il existe des êtres nommés "rédac-chef" qui identifient immédiatement les domaines de compétences de leurs scribouillards et leur confient des enquêtes taillées sur mesure. C'est ainsi que je me suis retrouvée à rédiger un papier dans lequel vous apprendrez qu'on va en moyenne 6 fois par jour aux toilettes, qu'on y passe environ une année de notre vie, que l'absence de lieux d'aisance est un grand fléau qui décime les populations des pays pauvres ou en développement mais que personne ne veut investir dans des chiottes pour miséreux. 
Allez-y lire, (quand ce sera en ligne et que j'aurai mis le lien - ça y est c'est LA) c'est pour le bien-être de l'humanité. 

En découvrant et confrontant toutes ces données, j'ai alors compris combien mon guide des chiottes, une entreprise d'apparence potache, était en réalité une nécessité vitale pour tous. Je poursuis donc mon grand oeuvre et m'attaque aujourd'hui à un type de toilettes forts particuliers : les toilettes d'institutions municipales. Ca veut pas dire grand chose. Alors précisons, les chiottes du centre d'animation municipal Beaujon, dans le 8ème arrondissement. 




On notera que les lieux sont propres, la présence d'une barre pour handicapés ainsi que d'un rouleau de papier toilettes. On déplorera juste que les lieux d'aisance soient mitoyens du bureau d'accueil. Toujours ce problème d'intimité... Mais c'est un point sur lequel je ne transigerai pas. 

Au demeurant, tout cela est fort classique mais n'oublions pas que nous sommes dans un lieu qui dépend de la municipalité. C'est ainsi que j'explique la présence de feuilles d'information A4. Pour les équipes qui gèrent ces endroits censés générer du lien social, il est essentiel de communiquer et de responsabiliser chacun. Exemple, quand vous faites pipi, vous pouvez lire ça : 




J'aime bien l'expression "utilisation du lieu". Je propose de la généraliser. Diverses possibilités linguistiques :  "Excuse-moi, je vais utiliser les lieux." "Putain, j'ai vraiment trop envie d'utiliser les lieux." "Je crois que je suis malade, j'arrête pas d'utiliser les lieux en ce moment." 

21 commentaires:

g00gleur a dit…

Ma première réaction en voyant ce 8e guide des chiottes pointer le bout de son nez dans mon fil RSS : "Oh ouiiiii, un nouveau guide des chiottes". Merci Titiou !
Ton premier paragraphe me fait penser à un sktech des Nuls : "Arretez de chier", il doit etre quelque part sur YouTube. Si, si, j'ai un peu honte mais bon.
Du coup, je vais utiliser les lieux.

superbobob a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Tehanor a dit…

Cet écriteau est un chef d'oeuvre de non-sens. Il n'y a pas que "l'utilisation de ce lieu" qui me fait tilter. Il y a aussi "merci de penser à", ce qui, si on le prend au pied de la lettre, incite à faire exactement le contraire de ce que l'on attend du chieur. S'ils avaient voulu qu'on l'éteigne, cette lumière, ils auraient simplement mis "merci d'éteindre la lumière", au lieu de quoi, on est juste invité à y penser. "MMMMHH je pense fort à la lumière, je projette mon corps dans l'espace qui tend un doigt vers le bouton."
Quant à la lumière, je ne vois pas ce qu'elle brûle comme énergie. Elle consomme de l'électricité, oui, mais pour ce qui est de brûler de l'énergie, le distrait qu'il l'a écrit pensait sûrement à son cours de step du soir. Encore une fois, on incite à faire le contraire de ce que l'on attend du chieur. Inutile de trop brûler d'énergie, sous-entendu par force de contractions abdominales : mieux vaut prendre son temps, laisser l'étron sortir de lui-même, squatter deux fois plus longtemps le chiotte et dépenser deux fois plus d'électricité.
Je crois que l'auteur de cet écriteau cherche à faire passer un message secret. Peut être un pollueur assumé qui, pour avoir été pris en flagrant délit de jetage de papier macdo sur le trottoir, se voit condamné à rédiger des écriteaux écologiques pour chiottes municipaux.

Fab a dit…

Salut,
je découvre par hasard ton blog, au fil de mes clics de souris qui m'ont emmené sur ce merveilleux guide des chiottes ! Excellent, j'aime beaucoup. En lisant ton article sur slate.fr, je me suis fait la réflexion que dans pas mal de villes, on voyait beaucoup plus de lieux d'aisances pour les chiens (les canisites) que pour nous, pauvres humains ! Quand même un comble, non, eux ils peuvent bien pisser ou autre partout, ils s'en foutent, même si on les regarde, alors que nous...
Bon, sur ce, je m'en vais lire les autres rubriques de ton blog.

Arno Fresh a dit…

Bouhou !!
Aux chiottes Titiou !!!

JoLaFrite a dit…

Mais la question qu'on se pose tous... dans quel état est la brosse ? Parce que des fois... les toilettes çà va.... mais la brosse... ouch !


Et sinon euh... de voir les petits patins, çà donne l'impression que t'étais assise avec l'abattant relevé :o

Seb B. a dit…

oui j'avais remarqué l'abattant relevé moi aussi... et moi je dis bravo parce que la demoiselle ne triche pas... elle donne dans le reportage en situation réelle.

Gwendoline a dit…

hier un type m'a dit qu'il avait vu des chiottes hallucinants (on dit unE chiotte ou UN chiotte ???)mais il n'a pas voulu me dire où, simplement "vers Bastille". Des indices ? C'est dans un bar avec plein de trucs religieux dedans partout partout. Et les chiottes sont couvert(e)s d'affiches porno, partout partout.
Tu nous les trouves ?

Jotabé a dit…

Salut Gwen et coucou Titiou, je détiens effectivement je pense l'adresse ultime pour ton guide, attention toutefois ce n'est vraiment pas politiquement correct :p

Le bar, des représentations religieuses partout, c'est assez inquiétant au départ.

Les toilettes, pas 1cm sans des photos de porno.

Contraste au top, j'ai adoré :p

matiu a dit…

Le commentaire de Googleur est très drôle: il m'a fait penser à cet autre sketch là des Nuls: "mes toilettes toujours propre".Et à part ça, bravo pour le papier sur Slate.fr, chouette collaboration...

ophise a dit…

@ Gwendoline : sans aucun doute ton ami parlait du Leche Vin rue Daval...

Jotabé a dit…

Et l'ami confirme !
Well done Ophise ;)

Arno Fresh a dit…

Et pour la question "masculin ou féminin", c'esg assez simple. On dit "whoa j'ai kitté ma chiotte avec un nouveau pot. Je gagne 5 km/h en pointe et 30 dB de nuisance sonore" et "whoa j'ai changé la lunette de mon chiotte. J'ai mis de l'acajou, c'est nettement plus confort. Passe à la maison essayer." Je pense que la démonstration est claire et définitive, non ?

toma a dit…

Ton blog est original, c'est ça que j'aime !
bonne continuation !
http://lalignerouge.wordpress.com/

Pierre a dit…

Vous êtes toujours très jolie... sur les photos de chiottes... (sinon, on ne vous vois pas - ou mal !)
Mais, jolie, oui, vous êtes.
P.

Loïc a dit…

Tombé sur votre blog "par hasard" (et pas du tout après avoir tapé votre nom dans Google), je n'ai évidemment pas pu passer à côté de votre Guide.
Pourquoi donc le réserver à votre blog, alors qu'il pourrait vous rendre mondialement célèbre?
Si j'étais le Big Boss du webzine auquel je collabore, soyez certaine que je vous embaucherais :D Un tel reportage, au cœur de l'action, conviendrait parfaitement à la rubrique Société que je dirige. Un jour prochain viendra où votre talent éclatera à la face du monde, je vous le dis!

titiou lecoq a dit…

Arno : démonstration efficace mais tu dirais "c'est des belles chiottes" plutôt que "c'est un beau chiotte", non ?

toma : merci :)

Loïc : mais surtout pourquoi irait-on taper mon nom dans google ?
J'ai rien contre devenir mondialement célèbre hein, croyez-moi sur parole mais pourtant, je n'ai pas encore eu de proposition pour le guide des chiottes.
J'ATTENDS...

Loïc a dit…

"mais surtout pourquoi irait-on taper mon nom dans google ?"

Parce que ce nom figure parmi les membres du jury d'un certain Prix Bartleby et que l'auteur d'un roman pourrait avoir envie de savoir qui sont vraiment les gens qui vont le lire, par exemple? :)

titiou lecoq a dit…

Ah ah... Un candidat au prix... Ca me donne une brusque impression de pouvoir :)

Caro. a dit…

Pour info, je ne sais pas si quelqu'un t'en a déjà parlé:

http://www.geopipi.com/
C'est juste une idée de génie: une cartographie collaborative des toilettes publiques partout où l'on va, avec une notation! Reste plus qu'à rendre téléchargeable les infos sur son gps... et à participer activement!

soda a dit…

Pensé à toi
http://1000awesomethings.com/2009/06/03/752-when-the-public-toilet-seat-is-clean/