mardi 28 octobre 2008

Yahoo news, part one

Inaugurons une série qui va flinguer ma maigre carrière. Une série de décryptage des yahoo news. Loin de moi l'idée de dire du mal de cette inépuisable source d'informations. Pour la plupart des détenteurs d'un compte yahoo, il s'agit d'un des moyens d'informations les plus performants. Un petit peu de Danah Boyd au passage. Toute information est reçue selon l'un des ces trois modes :

- actif (vous cherchez l'information - par exemple sur wikipédia)

- passif (on vous oblige à ingurgiter l'information - comme à l'école)

-osmotique (sans faire attention, vous êtes saturés d'informations et vous en retenez même vaguement quelques bribes par simple contact).

Les yahoo news sont donc hautement osmotiques. Vous attendez un mail important, vous consultez 20 fois votre boîte et vous finissez par "savoir" qu'un cyclone traverse le Pacifique, qu'un enfant est mort étranglé et que Julien Doré a fait un duo avec Carla Bruni-Sarkozy. Cette capillarité de l'info rend nécessaire de se pencher sur le contenu réel des yahoo news, qui ne doivent pas être si mal faites que ça vu à quel point elles sont addictives. Dans les yahoo news, on trouve :
- du contenu people
- de la dépêche AFP en veux-tu en voilà-là
- de l'enquête scientifique au relents de bidonnage.

Etre intégré aux Yahoo news, de nos jours, c'est devenu un peu l'Eldorado de tous les sites, la garantie d'un nombre de visites au-delà de l'imaginable.

Aujourd'hui, intéressons-nous au traitement de l'actu. Sachant que la plupart des journalistes sont branchés sur les sites de l'AFP et Reuters en permanence, rien à redire. On va pas taper dessus simplement parce que c'est Yahoo. En plus, ça m'arrange, même plus besoin d'aller me connecter sur l'AFP, je l'ai direct avec mes mails.
Mais l'importance que ces news prennent oblige à s'interroger sur le choix des infos mises en avant. A la minute où j'écris (mouais... c'était hier hein), on a "25 000 milliards de dollars partis en fumée !", "la guerre secrète : raid héliporté américain en Syrie", "DSK blanchi !", "le PSG revient en force". Sur la crise financière, enfin maintenant on va peut-être passer à crise économique, il s'agit d'un article du Monde auquel Yahoo a rajouté un point d'exclamation toujours de bon goût, la Syrie et DSK c'est direct from Reuters, le PSG c'est du Pierre Ménès.



Ce que les Yahoo news révèlent avant tout c'est l'importance que prend l'information osmotique. Et en amont, ce besoin d'être perpétuellement connecté, tenu au courant, un besoin d'infos sans cesse renouvelées. On veut du neuf, plus de neuf. Sentir qu'il se passe des choses et qu'on est immédiatement au courant. Mais cette soif de nouveautés suppose de survoler les évènements parce que non, on ne peut pas à la fois être au courant de tout dans la minute et en avoir une analyse de fond. (Là, il y a quelque chose à creuser sur le bouleversement des structures de pensées qu'engendre le rythme internet.)
La Yahoo news c'est donc le survol des 4 actus censément les plus fortes de l'heure. Si on suit le trajet de l'oeil sur Yahoo, on regarde la photo, on lit le titre, la phrase elliptique en-dessous ce qui suffit à nous procurer l'impression de "savoir". Impression éminemment trompeuse.

De plus, il y a des raccourcis problématiques. Ainsi, la news sur la Syrie, "Damas dénonce un crime monstrueux des Etats-Unis", est agrémentée d'un tiret "Israël vers des élections anticipées". Evidemment, il s'agit d'un rubriquage géographique mais dans l'info osmotique, celle à laquelle par définition on ne réfléchit pas, qu'on reçoit simplement sans recul car sans même la conscience de lire de l'info et donc sans le décryptage nécessaire, on a un raccourci Etats-Unis/monstrueux/guerre secrète/Israël. Un assemblage de lexies pour le moins dangereux. Parce que ce que Schumpeter (aka God) disait de l'électeur-citoyen à savoir que ce n'est pas un être rationnel est également valable pour l'internaute.
Bien sûr, Yahoo n'est pas en train de monter un complot anti-sioniste. Par contre, on pourrait attendre de leur part une vigilance accrue sur leur mise en page dans la mesure où c'est ce qui constitue l'essentiel de leur traitement de l'information.
"great powers make great responsability" (heu... à peu près ça hein).

7 commentaires:

L'un des trois meilleurs colocs du monde a dit…

Pour alimenter tous les jours le site Yahoo en dépêches, j'aurais plein de choses à répondre à ce blog.

Mais là j'ai pas bien le temps, alors j'y reviendrai.

Juste pour donner un premier éclairage : je crois que les Yahoo news sont faits par des non-journalistes, qui retitrent en faisant bien vendeur, il faut qu'on voit du poil, etc etc.

Ce qui donc pervertit les titres des dépêches d'agence, qui sont par définition factuels, circonstanciés et abhorrent tout raccourci trompeur.

Mais je reviendrai tantôt défendre le monde merveilleux des agences de presse, n'en doutons pas.

L'un des trois meilleurs colocs du monde (le même) a dit…

Tellement pas le temps que j'en oublierais presque mon subjonctif.

Bien lire : "il faut qu'on VOIE du poil".

Amitiés amicales.

titiou lecoq a dit…

Si tu as vraiment des choses intéressantes à en dire - ce dont bien évidemment je ne doute pas une seconde - je suis prête à te consacrer carrément une interview.

Anonyme a dit…

Les yahoo news transposée à la sphère privée = facebook = on veut tout savoir = tout ce qui a de plus vicieux dans l'individu = bullshit. C'est la grande et belle société de l'information et de la communication :-)

Anonyme a dit…

"great powers make great responsability" : Non mais c'est de la provocation!!! Comment veux-tu que je n'en parle pas avec ce genre de phrases!!!!

Bah, on donne aux gens ce qu'ils veulent entendre. Aujourd'hui un gamin qui s'est fait violer et massacrer, demain une guerre, gnougnou un complot, gnagna le tout mélangé... C'est comme au supermarché!!!!!!!!!!!! Du coup les gens ne lisent plus les journaux qui argumentent, ils gobent!!!!!!!!! Les infos de la télé ont donné le ton depuis maintenant bien longtemps en imitant les torchons minables à la fois people et infos, qui ont lancé le truc avant tout le monde!!!

Les grands groupes de presse font du fric, les grands du net la même chose, pendant ce temps nous on déguste....

Un anonyme...

Anonyme a dit…

PS : Les infos de la télé ont donné le ton depuis maintenant bien longtemps en imitant les torchons minables à la fois people, sensationnels et infos!!! Le tout étant de noyer une info importante dans le tas d'immondices, histoire de ne pas nuire aux amis du propriètaire du média concerné...

take care a dit…

the exact quote : "with great power comes great responsabilities"
spiderman forever