vendredi 17 octobre 2008

Photobucket coupe les zguègues


Là, je demande sérieusement explication. Ces enculés de batards de Photobucket m'ont censuré ma photo de Robbie Williams et je suppute que ce soit à cause du tout petit bout de zguègue qui dépassait à peine MAIS faisait tout le charme de ce cliché plein de vigueur.  
Une honte. 

Certes, j'admets que légalement j'ai surement cliqué sur un "j'accepte les termes du contrat" qui peut-être signalait que les contenus sexuellement excitants n'étaient pas autorisés. Il n'empêche que j'aimerais qu'on m'explique comment ils ont vu cette photo les messieurs de photobucket. Si par hasard il existe un logiciel de bonne moralité qui repère automatiquement tout ce qui a la forme d'une carotte. 

PERIPETIE : le zguègue de Robbie est revenu à sa place. Je n'y comprends rien. 
Explication ? 

7 commentaires:

Anonyme a dit…

alors pour le retour de robbie en chair et en os je n ai pas de reponse, par contre pour ce qui est du reperage de membres masculins et autres tétons qu "on ne saurait voir" je sais que tous ces sites utilisent une sorte de scanner d images intelligent. celui ci va scanner un nombres de photos assez enorme en tres peu de temps et reperer la proportion de teinte de couleur chair dans l image.si la proportion est trop importante l image passe dans un dossier qui sera analysé par un humain avec des vrais yeux, qui decidera si ce contenu viole ou non les conditions.

je profite au passage pour te dire que ce blog est vraiment ecrit d une plume qui me colle le sourire au levres a chaque fois.. merci donc :)

titiou lecoq a dit…

Merci à toi - ça me remonte un peu au milieu d'une journée de pourritude absolue.
Donc, ma théorie du logiciel à carottes était valide (en mieux expliquée par tes soins évidemment). J'apprends également que des gens sont payés pour regarder des photos potentiellement pornographiques... Intéressant...

Anonyme a dit…

Une question! Vous parlez de Robby le robot de "Planète interdite" de Fred McLeod Wilcox ou bien d'un autre???? Regardez ce film, Robby est à poil du début à la fin, mais bon c'est un robot, donc pas de censure... Il fabrique de l'alcool de patate sans qu'un journaliste ou une voix-off n'ajoute un commentaire à la con pour vous rappeler que la petite merde glaireuse de roi des bouffeurs de grenouilles vous attend au prochain tournant avec ses sbires merdeux armés (heu non, c'est pas ça, ils disent que ça nuit à la santé, mais on comprend bien le message!!)!!! Et puis la bande son, c'est quelque chose...

PS : Regardez aussi Massacre à la tronçonneuse, la bande son est merveilleuse, et les cadavres du cimetière sont tellement érotiques...

ema ou la bienveillante a dit…

la venue de botticelli aussi peut disparaître

Anonyme a dit…

Je me disais bien que tu allais réagir à cette odieuse censure!!:D

Tu as mis le temps!!

KO : Je ne suis pas le troll!!! Je te le jure sur la tête de cette merdasse qui nationalise les actionnaires et les banques!:)

K2000 : Ca c'est de la bonne série de prout minable qui tue sa mère!!!

KTO : Plus de la moitié de la France!!! Ca fait mal tout de même!!!!

KBO : Il l'est, tu ne peux pas dire le contraire, tu vois bien de qui je parle...


KK : Ca c'est tata morue! Manque plus que la cigarette aux fesses....

KKK : Je te l'avais posté en mail mais .....

DarkVenoM a dit…

C'est peut etre parce que les photos de robbie (avec zboub ou pas) ne sont pas libres de droits...

Hugenius a dit…

Bonjour,

oui, je confirme en ce qui concerne le contrôle des carottes.
Pour aller dans le thème du post, je vous envoie un lien vers une image prise lors du dernier Sziget :

http://chareix.typepad.com/.a/6a00d83452915669e20120a4fa5b4d970b-pi

ou pour le blog entier :

http://chareix.typepad.com/sziget09/

je pense avoir évité la censure en substituant à la carotte de simples pêches vues de loin ... l'image publique est toujours un problème sur le net.

Je note cependant que les quelques spectatrices qui ont, elles, photographié la carotte des zigotos, étaient des journalistes qui ont sur le moment oublié les raisons "professionnelles" de leur présence au festival.

Carotte, quand tu les tiens!

Merci pour ce blog que j'ai découvert à la suite de votre passage fascinant à la tévé.