vendredi 13 février 2009

C'est trash - vous êtes prévenus.

C'est vendredi, c'est sexe, ça fornique dans tous les sens - mais je vais casser l'ambiance parce qu'il est temps de se lancer un post difficile, douloureux, dégoûtant mais de salubrité publique. Quelque chose à la limite du supportable et je m'excuse auprès des âmes sensibles d'aborder ce sujet, j'espère seulement que ma voix sera entendue par les concernés. 
On aura compris que j'aime plutôt bien le porno. 
Mais il y a une chose que je déteste dans le porno, un truc qui me donne juste envie de vomir ou de cesser l'onanisme. Une pratique à laquelle il faut mettre un terme : 
Messieurs les hardeurs, 
Cessez de cracher dans l'anus de vos partenaires. 

C'est insoutenable. 
Ce trou dilaté dans lequel coule de la bave... Rien que d'en parler, je suis sur le point de m'évanouir d'horreur. C'est encore pire que le cunni version gonzo. 

Il y a très clairement un mécanisme d'ordre psychologique qui me rend ce genre de scènes insupportables. Mais j'aimerais assez comprendre quel mécanisme précisément inverse les rend excitantes pour d'autres.  Parce que si cette pratique est devenue un incontournable du genre, une sorte de figure imposée, c'est qu'elle doit bien avoir des adeptes. 
Espérons que ce ne soit qu'un éphémère mouvement de mode. 

Il faut que ça cesse parce que ça devient très gonflant de devoir avancer une vidéo pour zapper ce genre de scènes alors qu'on est généralement au milieu de ladite vidéo donc à un moment plutôt crucial. D'autant plus gonflant que chez le hardeur, l'envie de cracher se manifeste un peu comme une envie de pisser - c'est-à-dire n'importe quand. De façon inopinée. Imprévisible pour les âmes sensibles comme la mienne. 
Mais après étude, l'impulsion n'est pas du tout naturelle. Le hardeur répond aux exigences du mec derrière la caméra et ce moment constitue une sorte d'aveu d'impuissance de sa part puisqu'il s'agit fréquemment d'un instant de flottement, où notre hardeur ne sait visiblement plus très bien quoi faire (il pense vaguement que ça fait un moment qu'il pistonne). Pour lui venir en aide, le mec derrière la caméra lui dit alors : "vas-y montre le fruit de tes laborieux efforts" et hop, tiens, au passage, il crache dedans - ce qui fait un peu bouche-trou au milieu d'un passage à vide, vous m'excuserez l'expression.  
Si nous prouvons que nous sommes suffisamment nombreux à refuser ces images obscènes (or je sais que nous sommes au moins trois), la solution serait de créer une catégorie de vidéos qui préciserait "sans crachage annal" voire même, soyons jusqu'au boutiste "sans crachat" tout court. (Parce que s'il lui crache dans la boîte à caca, en général c'est elle qui a commencé en lui crachant sur le zguègue.) 




22 commentaires:

Kyou a dit…

Je veux faire partie du comité !

Non, sans rire, le crachat j'ai toujours trouvé ça inutile, dégueu, et moche.
Même si je comprends que le concept "la salive hum c'est excitant" puisse stimuler certaines personnes...
Eh bien moi, ça ne me stimule pas.
Le pire étant, je trouve, lors d'un cunni, parce que vraiment, LA, c'est palpablement inutile (huhu).

Kyou (Une fille, je précise, pour les stats)

titiou lecoq a dit…

Ah! Très bien Kyou, c'est noté. La pétition est lancée.
Nous sommes pour le moment 3 filles et un garçon à exprimer notre engagement anti-bave.

laurent a dit…

je crois que ça a à voir avec la domination mais vue par le biais des hardeurs hommes (Tu aimes le sexe donc t'es une salope donc je te mets des baffes, même si en fait j'aime ça les filles qui aiment le sexe, etc ...)Enfin c'est ce que disait un certain Rocco, je crois.
Mais c'est vrai que c'est dégueu, et pas que dans l'anus, de mon point de vue.

Bethsabée a dit…

Moi je trouve ça drôle. c'est beau l'inutilité, dans le sexe.

Bethsabée a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
ex-coach a dit…

Bethsabée, et les répétitions, c'est inutile ?

Bethsabée, et les répétitions, c'est inutile ?

Sinon, en solidarité, j'ai décidé de ne plus cracher sur les prises électriques...

Anonyme a dit…

Moi ma théorie, c'est que le mec croit que le crachat va provoquer une excitation chez la femme du fait qu'elle va se sentir humide à un endroit inhabituel ou tout simplement qu'il se sert de son crachat comme lubrifiant, parce que, bon, ca fait faire quelques économies et c'est naturel meme si c'est pas ce qu'y a de plus efficace. "J'irai cracher sur vos culs".

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Grande a dit…

Bon alors tout d'abord ton blog est vraiment super.

Et puis étant aussi une consommatrice de porno, j'adhère à ton manifeste: stop les glaviots. Dégueu. Beurk. Pourtant j'aime l'obscénité du porno, mais là, non, pas possible.

lefrog2 a dit…

Mais, c'est des crachats juste avec de la salive toute propre, ou des crachats genre glaviot verdâtre ?

Evangelline a dit…

Je pense que c'est tout bête, il faut lubrifier, que ce soit avec du lubrifiant ou de la salive (voire huile d'olive, beurre...). Nous sommes dans un porno, donc la sujette est sensée être une grosse coquine qui aime se faire dominer et accepte sans rechigner tout acte du mâle qui lui permettrait de montrer qu'elle est soumise et qu'elle aime ça (pour faire bander messieurs).
Donc au lieu de caresser delicatement la demoiselle avec de la salive, le hardeur lui crache dessus parce que ça fait hard.
Mais ouais, y'a plus glam comme méthode ;)

Nikole a dit…

Contre les crachats et les manucures de pouffe. Plus une.

morgane a dit…

je fais également partie du comité, le crachat, que ce soit à l'anut, au pénis ou au vagin c'est limite reboutant...ca coupe dans le plaisir ^^

Lulu a dit…

@ evangelline : Il ne s'agit pas que d'un probleme de domination de l'homme sur la femme, parce que 99% porno est basé là-dessus sans nécessairement provoquer de réaction nauséeuse. Ca peut enerver, révolter, mais ca ne provoque pas de nausée (en général, en tout cas). Le soucis, à mon avis, c'est plutôt le gros plan sur le colon béant (on peut même apercevoir le gros intestin, dans les meilleurs cas), et le type crache, non pas sur l'anus (pas franchement excitant non plus, d'ailleurs, mais tolérable) mais à l'interieur du conduit. On sort du domaine du sexe, le mec crache dans le ventre de la fille. C'est plus du X, c'est une serie medicale. Ca fait le même effet que certains plans de Nip/Tuck, mais sans prévenir. Et sans faire rire.

Jujue a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Evangelline a dit…

Vu sous cet angle, en effet... merci de m'ajouter à la liste du comité...

lulu a dit…

Héhéhé, quel bon plan ce comité anti-crachat, j'y suis le seul mec !!!

Lulu

titiou lecoq a dit…

Comme ce sujet me répugne vraiment, j'ai du mal à répondre aux commentaires. Ceci étant, il ne s'agit pas de lubrifier puisqu'en général ça fait 15 minutes que monsieur défonce l'anus de madame (et la nature fait qu'au bout d'un moment, ça rentre tout seul).
Je crois que c'est juste pour faire sale.
Lulu : Je remarque effectivement, que tu es le seul mec à te déclarer contre cette pratique. Je commence à me demander si tu serais pas un peu démago finalement.

offsideintahiti a dit…

Non, moi je suis un mec et, pareil, beurk.

tristan a dit…

Je viens de découvrir ton (me permets-tu le tutoiement) et je dois avouer beaucoup rire. Et je suis d'accord avec toi, le crachat dans l'anus, c'est pas classe et franchement écoeurant. Il faudrait savoir si y'a des pratiquants en vrai ? ça m'étonnerait.

titiou lecoq a dit…

Merci!
Effectivement, je pense que personne ne pratique ça en vrai (ou alors uniquement pour faire comme dans les films).
T'as pas de chance Tristan, parce que tu tombes le soir où j'envisage de fermer (temporairement) les commentaires parce que quelqu'un s'amuse à m'insulter.

Kevo42 a dit…

Merci pour cette prise de position anti-crachat dans le cul, en tant que garçon, je peux dire que c'est une pratique que je n'ai jamais eu envie de faire dans la vraie vie (en plus ma copine me tuerait si je le faisais).

Après, il y a une solution, c'est d'arrêter de mater du gonzo. Je crois pas qu'on en trouve dans les trucs genre Pirates, ou dans les Dorcel.

Par ailleurs, il y a un autre truc qui m'énerve, ce sont les étranglements. On en voit beaucoup dans les films de chez vivid alt. et ça m'énerve car ce sont des films que j'aime bien parce que techniquement c'est bien foutu (Eon McKai et Jack the zipper sont vraiment très forts), les musiques sont bien, mais les meufs sont systématiquement étranglées. Pourquoi ? Qu'est-ce que ça peut avoir d'excitant ?

Pour moi, il y a suffisamment de mystère ou de magie dans un tel film pour éviter d'avoir recours à de telles positions, pour peu qu'on se donne la peine de réfléchir à ces deux choses : 1 - qu'est-ce qui va créer une situation érotique ?
2 - Comment je vais la filmer pour sortir du schéma pipe - cuni (avec de la chance) - missionnaire, femme assise sur le zizipanpan - levrette - éjac faciale, le tout en plan fixe avec raccord sur le pot de fleur ?

Voilà, désolé de remonter le topic.
Bonne continuation sur ce blog très intéressant.