mercredi 11 février 2009

J'aime plus ça

Chez Facebook ils ont une âme de GO qui s'ignore. Depuis hier, c'est un peu la colo, ils ont décidé de nous distraire avec un nouveau jouet : le like. Dans la version française c'est plus frontal : j'aime (qui ouvre la possibilité logique à "je n'aime plus").
Problème, parfois, ça donne lieu à des horreurs. Ainsi, je me retrouve avec ça sur ma page :



ou le franchement cauchemardesque :


Et le très joliment absurde :



Par contre, je ne comprends pas la disparition du "ça" dans :


Bref, ça met un peu d'animation sur le site, ça renforce le sentiment de communauté, on vit l'apparition du like tous ensemble, c'est l'occasion de renouveler ses blagues, c'est friendly, ludique, inutile.
Mais mais mais il va pas falloir que ça dure plus d'une semaine leur saloperie. Au bout de deux heures à voir apparaitre des pouces dressés et des "Béatrice Aulnay aime ça" ça commençait déjà à me briser les ovaires sévère. (assonance)
Parce que c'est friendly, ludique, inutile mais surtout totalement polluant. J'espère donc sincèrement que la facebook team ne compte pas sur un épuisement naturel du "like" mais a prévu une date de fin pour l'opération "amusons nos écoliers avec des colliers de pâtes". Ou au minimum, une case dans les options d'actualités pour le supprimer de la home.

10 commentaires:

fanny a dit…

C'est clair... une horreur ce truc... j'ai dérapé en voulant commenter le statut d'une copine qui déprimait, histoire de lui remonter le moral et ça a donné :

vous aimez ça

...

Titiou, tu as toujours les mêmes problèmes existentiels que moi, c'est rassurant! Ou pas :D

Kyou a dit…

Oui, j'ai eu la même impression niveau "aimage de ça".

Ca m'a donné l'idée de mettre en statut "Un bon coup de fouet et des menottes".
Juste pour voir si un de mes amis dirait "j'aime ça".

Les plaisirs simples de la vie :D

Gwendoline a dit…

c'est affreux, affreux Facebook. Affreux.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Arno Fresh a dit…

j'aime le côté suranné du "thumb up". Car c'est vrai que quand j'aime quelque chose je dresse les pouces. Où j'ôte mon chapeau avec révérence

Canard Mécanique a dit…

En gros tu n'aimes pas ça quoi.

Abstrait ≠ Concret a dit…

C'est bien pour ça qu'il faut garder son facebook en anglais, l'exotisme froid évite le ridicule.

Mais l'intérêt majeur du Like jusque là c'est d'instrumentaliser un "friend" et "liker" une de ses actions pour en fait en pourrir un autre. Genre quand l'ex d'un de tes bons potes se "list in a relationship", tu la "like" juste histoire d'emmerder l'autre. Oui je sais bien, c'est potache et con, mais quand tu t'es concerté avant avec trois quatre autres potes qui font la même, je te jure que c'est marrant. Et PUTE. Et c'est ça qu'est buen!

ugo a dit…

Je suis un peu déprimé à cause de ce I like it. Soit je suis un jeune acariâtre, sois mes friends ne sont pas très passionnants parce que je n'ai pas eu l'occasion de l'utiliser.

Le Comment était par-contre un ajout absolument positif pour le facebookien qui se respecte (et qui critique ses "amis").
Le like est au final redondant et destiné aux analphabètes ou au gens qui ont une positivite aigue et ne se rendent pas compte que l'on a pas de ne pas aimer I Don't Like It.

Je tiens à te félicitationner pendant que j'y suis. J'ai lu avec une grande attention l'intégralité de ce blog bien sympathique qui figure désormais dans ma liste des blogs à suivre. Mais c'est seulement à cause des tes commentateurs de qualité (:

Timothée O. a dit…

moi j'aimerais bien (vous avoir pour friend, mais j'ai pas trouvé votre nom)
pouvez vous me friend suggest (pierre obrecht) ou au moins me poker...

Anonyme a dit…

le but vous vous en doute bien, c'est d'affiner l'algo de facebook qui se base maintenant aussi sur les statuts pour faire de la pub contextuelle!

Apres nous autres utilisateur on va bien finir par en devenir accro, et ne plus communiquer que comme ça...