vendredi 5 juin 2009

C'est quoi ton fantasme ?

La question de l'enfer - comme si on devait obligatoirement avoir un fantasme constitutif de notre psychisme. 
C'est le genre de questions auxquelles, pendant longtemps, j'ai cru qu'il fallait avoir une réponse. Dans le même sac que "c'est quoi ta couleur préférée ? c'est quoi ton groupe préféré ? c'est quoi ta fleur préférée ?" (et encore, je ne parle pas de l'abominable "c'est quoi ton mot de la langue française préféré ?"). Et puis finalement, avec le temps, je me suis dit que merde, je n'étais pas obligée de me plier à la dictature de la réponse obligatoire.  
Donc maintenant, je rétorque : foutez-moi la paix avec votre question à la con. J'en sais rien moi. Peut-être que je ne suis pas suffisamment connectée avec mes envies et mon inconscient. 
Cette question chiante on risque de vous la poser dans deux circonstances très précises.
1°) Votre partenaire, au lit. Difficile de jouer à "vas-y toi, dis d'abord" sans paraître avoir 12 ans. Dans ce cas, pendant longtemps, j'ai sorti des réponses à moitié au pif, à moitié en fonction de l'humeur du soir. "Heu... me faire attacher ? Te fouetter ? Le triolisme ? Dîner chez ta mère ? Ne jamais te revoir ?" Mais bon, au final, dans ce cas-là, ça peut donner une discussion très instructive. (sujet d'un futur post) 
Le vrai problème, c'est le cas n°2.
2°) Quelqu'un qui veut mettre de l'ambiance dans un dîner mondain un peu morose. [Pour bien comprendre la suite, il faut que vous lecteurs, vous transformiez tous en meuf.] Peut-être pour faire dégénérer ledit dîner en orgie romaine. Si c'est une nana qui vous le demande, la question sous-jacente est généralement "moi, j'ai un super fantasme parce que je suis une grosse cochonne, est-ce que tu vas être capable de faire mieux ?" Si c'est un mec, comprendre plus simplement "sur quoi je vais pouvoir me branler cette nuit ? Je manquais justement d'inspiration". Au cas où vous auriez l'esprit de contradiction et envie qu'on vous foute la paix, je vous préviens tout de suite : il ne sert à rien d'expliquer "je sais pas, j'en ai pas". Là, vous êtes assurée de vous taper 45 minutes de décryptage de votre psychisme de petite-bourgeoise coincée. Autant passer directement au hardcore qui refroidira tout le monde "bah en fait... *sourire charmeur* moi, j'ai un peu honte de vous le dire... *là, normalement, tout le monde insiste* et bien... j'ai toujours rêvé de faire caca sur mon partenaire." A priori, après une déclaration de ce type, vous pouvez être certaine qu'on vous fichera une paix royale pour le reste de la soirée. 
Plus sérieusement, comment peut-on répondre à cette question ? Mise à part ceux qui ont un fantasme récurrent, une tendance sexuelle, les fétichistes du mohair par exemple (*résiste très fort à la tentation de linker encore une fois Brain*), d'après l'étude de mon cas particulier, j'arrive à la conclusion que les fantasmes évoluent en fonction de deux facteurs différents. D'abord l'âge. A 14 ans, mon fantasme c'était de faire l'amour dans l'eau. Heu... non, d'ailleurs, c'était sans doute de niquer tout court. Et puis y'a eu la sodomie, les partouzes, que sais-je - mais avec toujours l'impression de manquer cruellement d'imagination. Bref, une pratique qui vous fait fantasmer à un moment précis ne vous dira peut-être plus rien quelques temps plus tard. Deuxième facteur : les rencontres. Il y a des gens qui vous inspirent des fantasmes différents. Des partenaires avec lesquels la relation (et le contexte dans lequel elle se déroule), les jeux érotiques sont plus ou moins tournés vers une orientation ou une autre. 

33 commentaires:

zoe a dit…

Moi j'ai récemment réaliser l'étendue d'un tout nouvel horizon sexuel qui s'ouvrait aux gens qui ont des supers pouvoirs...
Imagine le télékinésiste, ou le mec qui a un don d'ubuiquité ??

Mais bon, du coup c'est un peu chaud à réaliser en vrai ( "chéri, fais voler les pétales de rose sur mon corps pendant que tu me fais un cuni s'il te plait !")

Après, je ne sais pas, j'avoue que moi non plus je n'ai pas bien de fantasme précis.
A part Aragorn quoi...

Zoé a dit…

ha oui et aussi, faut en avoir une paire pour oser s'avouer des penchants scato en plein dîner, respect:D

Perdita a dit…

ça me rassure un peu cette histoire de fantasme. Pas que je n'en ai pas du tout. Mais bon, je suis assez sur "l'instant", c'est entre autre (voire principalement) une question de partenaire, d'intimité et de complicité.
Il y a des mecs qui "dégagent" ou qui "inspirent" quelque chose, d'autres pas.
A l'adolescence, la grosse fantaisie c'est la levrette, forcément tout le reste est un fantasme récurrent.
Moi je ne sais pas quel mon fantasme préféré, ma fleur ou mon parfum de glace, mais ça ne me frustre pas. J'ai des envies, variables selon le lieu, l'instant, etc...
Pour l'avoir déjà testé (à un diner chiant avec une majorité de gens insipides) la Golden Shower clos le débat et on passe rapidement à une conversation profonde du genre "La crise financière, c'est pas un faux problème, une manipulation voilée de la part des gouvernements pour entretenir la peur ?"

Max Manz a dit…

Au cas où tu sois sensible aux marques de reconnaissance : ce post est très très drôle.

Max Manz a dit…

Titiou, bloque mon précédent commentaire, il y avait une énorme faute de grammaire.
Je sais plus parler français.
Hier j'ai écrit "je coure" sur mon statut facebook.
Et j'ai pas réussi à épeler "useless" à une amie.
Mon cerveau est entré dans une phase de déchéance. Tu peux aussi t'abstenir de publier ce commentaire, ça va de soi.
Tout ça pour dire, qu'indépendamment ou en raison de mon illettrisme, ton post m'a fait vraiment rire à 3 reprises. Ce qui est quand même beaucoup.
@+

Max Manz a dit…

Tu es cruelle.

Arno Fresh a dit…

De toute façon, c'est même pas mon blog préféré...

titiou lecoq a dit…

Zoé : Aragorn c'est très précis comme fantasme. Mais si on parle de fantasme au sens de gens/personnages qui nous font fantasmer, là, oui, je vais pouvoir faire une longue liste.

Max : comme j'aimais beaucoup ton deuxième commentaire, je voulais qu'il soit publié mais il ne prenait sens qu'avec le premier. (Où d'ailleurs, il n'y a pas d'énorme faute d'orthographe). Et du coup, avec le troisième, ça fait une très belle série. Je t'en remercie.

Arno : t'es bête :)

titiou lecoq a dit…

Perdita : mon fantasme va finir par être qu'on se prenne un café, genre entre blogueuses.

Leo a dit…

Oui, bon, d'accord, mais en vrai c'est quoi ton fantasme ?

Joachim a dit…

Dommage que Bunuel ne soit plus là, parce qu'un billet pareil, mazette, ça l'inspirerait grave...

Julie F. a dit…

Hé, mais c'est mon idée ça, le café entre blogueuses !

Zoé a dit…

Titiou => Ha voui mais ATTENTION hein, jte parle pas de Vigounet,je parle d'Aragorn, le PERSONNAGE u__u
Sinon c'est trop facile !

Lucie a dit…

mon mot préféré de la langue française c'est "pelouse". je suis contente d'en avoir un pour fermer le clapet des gens qui demandent.

Perdita a dit…

@ Titiou : Tu dis ça parce qu'on a kiffé Titof dans notre jeunesse. D'ailleurs on s'est croisées une fois (Bingo BBB), et tu es bien jolie !

@ Julie F : Tu es si fédératrice que s'en est déstabilisant en fait. Mais quel est ton secret ?

Perdita a dit…

Ah et je plussoie sur le "fantasme incarné"; des mecs avec qui je rêve de réaliser la brouette Népalaise ou même un truc à la papa-maman, il y en a quand même un petit paquet (Edward Norton, Eric Bana, Clément Sibony, Chrisitan Bale, etc...)

Arno Fresh a dit…

Mais heu... C'est possible de ne pas avoir de fantasme ? On est quand même normal ... Ça veut dire qu'on n'a plus de moteur et plus rien à répondre dans les dîners ? Ça craint ? C'est pas pour moi que je demande, C'est pour un pote, hein...

titiou lecoq a dit…

Joachim : très juste. Ca pourrait aussi inspirer Pasolini.

Julie F. : je te rends ce qui t'appartient. Mon idée était moins ambitieuse que la tienne, je pensais pas à un congrès national des blogueuses, juste un café.

Zoé : évidemment. Si je te dis Wolverine, c'est pas Hugh Jackman.

Lucie : je vais peut-être choisir "gazon" alors...

Perdita : HAN... la grosse surprise... On s'est déjà croisées ? Et tu savais qui j'étais ? C'était à quel bingo BBB ? (j'ai dû te remarquer parce que des meufs au BBBBBB y'en a pas des masses)

Arno : non, il parait que ce n'est pas normal. Faut au moins que ton ami s'en invente un...

Seb a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Perdita a dit…

@ Titiou : à la dernière édition, où je me suis faite refoulée 15 fois à cause cette histoire de "rideaux orange", que j'ai même pas eu de badge. Donc oui je t'ai reconnue,mais pas évident que tu m'ai remarquée. Genre je déplace pas les foules non plus... Ou je ressemble à un mec, mais je ne crois quand même.

Arno Fresh a dit…

ah... bon, pas terrible ça alors... (je pensais que ça donnait des points de lose pourtant)
Je transmets en tout cas..(j'espère qu'il fera un effort et trouvera un truc pas trop ringard pour briller lors de dîners tellement chics).

Cléo de 5h58 à 7 a dit…

Dis, toi ton fantasme, ce ne serait pas de faire un calendrier avec des photos de ton homme? Moi si!

Oui c'est bête je sais, mais cette idée là je l'aime bien! ;)

matiu a dit…

titiou: "C'était à quel bingo BBB ? (j'ai dû te remarquer parce que des meufs au BBBBBB y'en a pas des masses) "
....
C'est à croire que les mecs viennent au BBBB pour te voir, toi ou Nora, non?
Bon sinon, comme je te sais grande fan de trucs avec des petits animaux voilà un lien, c'est cadeau (désolé c'est pas de la vidéo, mais des photos. Ils sont quand même assez strange, ca vaut le coup d'oeil...)
Et non, les animaux ca n'est pas mon fantasme....

DH a dit…

Si on vous demande un fantasme en soirée, pourquoi ne pas juste répondre que c'est personnel, ou que cela risque de heurter les chastes oreilles de votre interlocuteur ? :) rétorquez que ceux qui en parlent le plus ...
D'ailleurs il y a des parties de jambes en l'air qui sont beaucoup mieux que pas mal de fantasmes à mon humble avis ...
Pour ma part, j'ai un fantasme assez particulier, ce serait que Titiou me dise ce qu'elle pense de la musique que je lui ai envoyé :p

Arno Fresh a dit…

@ DH, mon pote ne résiste jamais à la tentation d'être extrêmement grossier à des dîners (pourquoi se priver des joies que nous offre la langue française ?)
Sauf que là, mon pote, il a pas l'inspi. Il est plus dans le bricolage et l'impro, entre MacGyver et l'Agence Tous Risques : "Bon alors, qu'est ce qu'on a là ? Un Nokia pourri, une poêle à frire, un iBook, un paquet de clopes, de la sauce barbecue allégée... On devrait pouvoir faire quelque chose"

Matt a dit…

J'ai l'impression que tu confonds fantasmes et pratiques, non ? Les deuxièmes effectivement évoluent avec le temps et dépendent des "affinités" que l'on a avec son/sa/ses partenaires... c'est tant mieux sinon la vie serait monotone.

C'est un peu comme la cuisine, non ? Quand j'étais étudiant et que je recevait des potes, je ne savais faire que les spaghetti bolognaise, puis j'ai eu une période curry, depuis que j'ai un bout de jardin et des gamins c'est barbeq' quand j'invite mes potes et leur tribus.... (je précise qu'il n'y a absolument rien de sexuel dans cet exemple culinaire !)...

L'envie d'évoluer dans ses pratiques constitue-t-il un fantasme (en particulier dans le cas où elle s'accompagne de la levée d'un tabou) ? Peut-être, mais c'est pas très riche pour l'imaginaire comme fantasme... On peut aussi se demander si de tels fantasmes sont réellement "personnel" (choisi) ou "social" (induits par les representations du s dans notre société). S'il s'agit de lever un tabou c'est forcement le second cas non ?

Pour moi, un fantasme est a priori irréalisable mais doit permettre de faire travailler son imagination pour trouver des réalisations imparfaites qui s'en approche toujours plus... A ce titre, l'idée de super pouvoirs de Zoé me parait très très exploitable...

titiou lecoq a dit…

Perdita : si tu veux, je t'offre un badge. Lâm est un juge d'une dureté implacable. (Ce soir-là, c'était la fête des stars. Il y avait également Julie F. que j'avais trainée là-bas)

matiu : merci merci. Y'en a des absolument craquants qui sont allés directement dans mon dossier cute animals. Sinon, les mecs viennent au BBBBB uniquement pour voir Nora. C'est elle la vraie star féminine de bienbienbien.

DH : absolument désolée de ne pas t'avoir répondu mais j'ai pas encore eu le temps d'écouter (gros gros problème de gestion du temps en ce moment). Mais je m'en vais le mettre en bande sonore.

Arno : t'as au minimum de quoi pirater le site de la NASA.

Matt : j'approuve totalement ta distinction entre les deux. Surtout
"un fantasme est a priori irréalisable mais doit permettre de faire travailler son imagination pour trouver des réalisations imparfaites qui s'en approche toujours plus". Mais là, je traitais juste la question telle qu'elle est posée par les autres qui mélangent justement souvent les deux notions. Notamment le partenaire, pour qui c'est souvent une entrée en matière pour suggérer de nouvelles pratiques. Du type "d'ordinaire on mange des spaghetti mais t'as pas envie d'essayer autre chose ? T'as déjà essayé le curry ? Ca te tenterait pas ? Ca te fait pas fantasmer un peu le curry ?"

DH a dit…

@Arno : c'ets vrai qu'envoyer des termes crus en société est quand même assez jouissif =) j'aime bien aussi essayer de choquer les personnes que je sens réservées (quitte à jeter un bon gros froid, mais on moins on connais mieux leur tolérance)
@Titiou : merci !
écoute au casque si tu peux (je sais le style est assez mmm space)

Tehanor a dit…

De toute façon, à partir du moment où on choisit de parler de sexe en société, on est condamné aux stéréotypes, blagues vaseuses, et exploits de petits prétendards faussement dévergondés. Je reste convaincu qu'on ne peut en tirer quelque chose d'intéressant que quand on en parle avec sa moitié ou un(e) bon(nne) pote. Les conversations sur les plaisirs de la sodomie ou la méthodologie masturbatoire, y'a rien de plus emmerdant. C'est un peu comme d'écouter une bande d'alcooliques anonymes qui crachent leur manque aux oreilles des autres, sauf que c'est fait avec la fierté et la hype-ittude du type qui prouve qu'il peut parler de tout et de n'importe quoi de façon très cool.

Matt a dit…

@titiou : Ok, j'avais pas vu le truc comme ça... probablement parce que les discussions sur les stratégies d'avant match... c'est pas trop mon truc...
Dans la cuisine à deux, je préfère quand on commence à faire chauffer de l'eau pour les spaghetti et puis sur l'inspiration du moment, on perd complètement le fil de la recette, le cerveau devenu incapable d'un cheminement rationnel...

matiu a dit…

titiou:"les mecs viennent au BBBBB uniquement pour voir Nora. C'est elle la vraie star féminine de bienbienbien."
----
C'est toi qui dit ça? tsss tsss tssss, allons... ;)

matiu a dit…

Comme je n'ai pas retrouvé le post où on avais débattu de la déchéance de France-Inter, je te propose ce lien de Libé ici, qui dit à peu près tout...

Perdita a dit…

@ Titiou : Ah oui! j'ai dû pleurnicher auprès de David pour obtenir un poster... Il va vraiment falloir se prendre un café.