vendredi 28 novembre 2008

Ne couchez pas avec une blogueuse, ni un juriste. Ou de l'atteinte à la vie privée sur un blog.

Y'a des blogs où il se passe des choses. Plein de choses. Des feuilletons à rebondissement avec des gens qui parlent d'autre chose que de leur putain de déménagement qu'est toujours pas fini (et attendez, après je compte bien blogguer l'emménagement dans le nouvel appart, autant dire la vie fascinante que je mène ces derniers temps).  

Sur un de ces blog, l'auteur raconte à mots plus ou moins couverts, disons avec une certaine neutralité qui est tout à son honneur, son aventure/mésaventure avec un homme marié, lecteur de son blog, qui la draguait par mail depuis un moment.

J'ai suivi d'assez près cette histoire du premier mail à la découverte du statut marital du monsieur jusqu'à l'incroyable « en fait, j'ai oublié de te dire, ma femme est enceinte » et le summum « elle accouche dans trois semaines mais c'est pas grave, je la quitte, viens vivre avec moi. » Le truc fou c'est qu'il l'a quittée, le truc moins fou c'est qu'il est revenu au bout de deux jours.

Vous me direz c'est trop banal, la flippe de la paternité, internet qui aide à s'enflammer etc...

Là où ça devient plus intéressant c'est que suite à un post où Emma résume cette sombre affaire (sans nommer personne), le monsieur l'a prévenue qu'il comptait l'attaquer en justice pour diffamation et faire fermer son blog.

Bon... il s'enflamme un peu. Ca va être difficile de prouver la diffamation – parce que notez bien que du haut de sa grandeur d'âme, elle ne profère aucune insulte contre lui. Même pas un petit « putain d'enculé de ta race à la bite molle». Elle se contente des fait (et concernant l'état de son appendice à corps caleux nule info). Par contre, après étude du cas, il pourrait tenter une action en justice pour atteinte à la vie privée.

Et là, ça pose quand même un problème de taille pour les blogs en général et les blogs de filles en particulier (j'ai un onglet netvibes entièrement consacré au thème quand même). Parce qu'évidemment, on peut se contenter de théorie vague (comme j'ai fait ici) sans nommer personne. Mais on peut aussi raconter une histoire un peu plus précise. Or, selon maître Eolas (dans son indispensable post sur le sujet), pour être attaqué, il n'est pas nécessaire que la personne soit identifiée. Il suffit qu'elle soit identifiable. Et pire : « Inutile qu'il soit identifiable par des milliers de personnes. Un groupe restreint suffit, du moment qu'il peut subir un préjudice du fait d'être reconnu. »

En l'occurrence, le monsieur infidèle est commerçant dans une certaine ville d'un certain pays (je fais hyper gaffe hein) et il est persuadé qu'il risque de perdre des clients à cause de cette mauvaise publicité.

Au final, je suppute qu'il va abandonner son envie de vengeance judiciaire. Mais plusieurs choses m'étonnent/m'intriguent dans cette histoire :

  1°)  ce qui est pour la blogueuse une déception sentimentale est perçu par le monsieur comme de la diffamation

  2°)  le principe même du recours en justice quand il s'agit d'une histoire sentimentale est inquiétant (d'autant que le monsieur n'en a visiblement rien à foutre du mal qu'il a lui-même fait)

  3°)  ça remet en question quelque chose de l'ordre de l'interaction entre individus. Oui, actuellement, avoir une histoire avec quelqu'un c'est risquer de se/la retrouver sur internet. En même temps, le colportage de rumeurs a toujours existé.

La loi tranche ces questions assez clairement mais à une époque où tout le monde étale sa vie sur internet ces réponses sont-elles encore viables ? Le rapport à la vie privée, à l'intimité, n'est-il pas en train de se transformer en profondeur, de muter vers de nouvelles conceptions ?

En l'état actuel du droit, Eolas nous explique que :

« L'article 9 du code civil pose le principe du droit de chacun au respect de sa vie privée et donne au juge des référés le pouvoir de prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à une telle violation.  [...]
Cela recouvre la vie de famille (relations sentimentales, enfants), la vie sexuelle (moeurs, orientation sexuelle), etc... Ne parlez pas de la vie privée d'une personne dénommée ou aisément identifiable (mêmes règles que pour la diffamation) sans son autorisation. »

Ce qui signifie que si me prenait l'envie d'avoir une folle vie sexuelle et d'aller la narrer ici, je devrais faire attention à ce que mes partenaires de jeu ne soient pas identifiables – même par un petit groupe. Autant dire que ça perdrait beaucoup de son charme... Et puis qu'est-ce qu'un « petit groupe » ? Notamment dans des milieux où, de toutes façons, tout le monde est au courant des frasques sexuelles des autres et où on a vite fait d'identifier les protagonistes.

Ne reste plus qu'à compter sur la « raison garder » des gens...

Zob... moi qui voulais me lancer dans du blog de cul pour augmenter les visites...  

36 commentaires:

Nora a dit…

merde, j'étais certaine de trouver un truc croustillant dans les tags de ce post. je dois être trop tordue.

heureusement que mex exs n'ont pas porté plainte pour diffamation à chaque fois que je les mentionne dans mon blog, sinon j'aurais été ruinée par les frais d'avocat.

titiou lecoq a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

je t'attaque en justice nora que je désapprouve formellement.

titiou lecoq a dit…

*gloussement sans commentaire*

Mais justement, faudrait qu'ils commencent à s'amuser à traîner en justice les blogueuses qui racontent deux/trois bricoles, sinon y'en a qui vont effectivement être vite ruinées.

Anonyme a dit…

je t'attaque en justice nora pour un post que je désapprouve formellement.

titiou lecoq a dit…

"faudrait PAS que..."
putain c'est dur aujourd'hui...

On peut avoir l'URL du post en question ?

Anonyme a dit…

Alors moi j'ai une ex, elle aimait bien manger des kebabs après l'amour.
Je risque un truc, légalement parlant, en révélant cette info ?

Anonyme a dit…

Comme quoi pour en revenir à la mort, gardons nous de "l'écrit", car même lorsqu'il sombre dans l'oubli il revient toujours à la vie.

Un conard (ou une) reste un conard (ce type en est un bel exemple en ce qui concerne la fin de l'histoire et le manque d'informations bine choisies(c'est vrai que c'est chaint ces trucs d'inversion)), toute l'histoire de l'humanité est résumée dans cette piteuse affaire, mais le bouche à oreille reste de la rumeur, le blog, c'est du bouche à oreille écrit! Alors peut-être doit-on simplement s'interroger avant de mettre toute sa vie sur le net! J'espère que la madone des "J B" ne lira pas ce com vu que j'ai dit deux fois "conard" (je n'ose pas le citer et j'espère qu'il ne va pas lire ça sinon je suis encore bon pour la censure voire pire, mais il doit avoir un certain humour tout de même!!! HEIN ? :)

PS : En ce qui concerne les visites, tu peux me payer pour tenir des conversations entre bloggeurs minables comme hier..... Je suis volontaire! Pour le mode de paiement on en discutera par mail!!! :D

Mart a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
titiou lecoq a dit…

@anonyme : finalement, je n'aurais peut-être pas besoin de te payer pour animer mes commentaires...

@Mart : évidemment je ne vais pas commenter le détail de votre histoire, je ne l'ai pas fait dans mon post, ce n'est pas du tout mon sujet.
Par contre, quand je suis allée sur son blog, je tiens à préciser que je n'ai pas vu votre nom de famille (que moi-même je ne connais pas).

Le plus curieux c'est que, paradoxalement, je trouve que vos deux versions sont identiques (ce que vous m'écrivez là correspond exactement à ce que je savais).
Mais de toutes façons, le sujet du jour n'est pas la relativité subjective de l'appréhension de la réalité (sujet que j'ai formidablement traité dans un précédent post) mais les nouvelles règles de l'intime.

Quant à votre femme, je ne tenais pas à en parler mais je trouve un peu gonflé de mettre en avant sa douleur pour vous défendre. C'est dur quand des gens savent que vous êtes cocue certes, mais ce n'est, à mon avis, pas ça le plus douloureux.

Mais bref, tout ça ne me concerne nullement, l'intérêt est de partir de ce cas particulier pour tenter d'en tirer une réflexion peu plus générale.

Mais si vous allez en justice, je suivrez évidemment cette affaire avec intérêt. Ca serait une quasi-première je pense. (D'ailleurs, à mon avis, ce n'est pas une bonne idée parce que c'est risquer une médiatisation de l'intime que vous avez justement l'air de critiquer, ça me semble un peu paradoxal comme démarche. Vous allez alimenter la polémique.)

Tout ça me rappelle du Balzac 2.0

Mart a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
titiou lecoq a dit…

Merci, ça fait plaisir de voir que vous avez attentivement lu mon post dans lequel je mets exactement le même lien que vous :(

Sinon, je vous répète que je ne rentrerai pas dans une vaine polémique avec vous - même si votre dernier sophisme est très tentant.

Anonyme a dit…

J'avais bien dit un (ou une)!!!!!! J'avais pris quelques précautions cette fois-ci :) (j'ai cru un moment que c'était la M. des journalistes B. qui revenait à la charge!!)


Le problème dans ces histoires c'est que chacun est de bonne foi, "sa" bonne foi, parce qu'on fait avec nos merdes, notre vie et notre perception des choses... Et le deuxième truc c'est le principe même du blog, qui appelle au règlement de compte, mais qui n'en est pas forcément un!

On se laisse aller à se confier sans avoir un """"""CONARD ou UNE CONASSE""""""" (JE NE VISE PERSONNE EN PARTICULIER, alors arrêtez de vous sentir visé SVP!!!)qui vous regarde avec un air compatissant et vous donne envie de pleurer à chacune de ses phrases!!! Quelque part c'est plus intime, on est chez soi, "seul".... Mais devant tout le monde!!! C'est un peu comme un psy, mais parfois on a des réponses. (Je me demande d'ailleurs si c'est une bonne chose!)

Mart a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Mart a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
titiou lecoq a dit…

Là, je suis très pressée (de quitter le travail) donc pas le temps de répondre vraiment.
Par contre, je vais modérer mon anonyme préféré. Désolée, tu sais que j'aime pas faire ça mais ça ne sert à rien d'envenimer les choses.
Mais le commentaire anonyme avant était bien, un peu de recul dans toute cette histoire.

mart a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Ca n'était pas de moi ce commentaire (enfin je suppose que tu parlais de moi)!!! Je ne l'ai pas lu d'ailleurs! Voilà ce que c'est d'être anonyme, tous les anonymes sont "moi"!!

Merde ce système d'anonyme montre certaines failles!

Oui, j'ai bien aimé mon dernier com aussi!!!:) Surtout que je l'ai fait entre un vietnamien qui gueulait et une vietnamienne qui cuouinait!!! Vive le mix de docus!!!!

Va falloir trouver une solution pour cette affaire d'anonyme, propose-moi quelque chose en échange je fais le modo!! :)

L'anomyme préféré... Enfin je crois mais bon dans le doute!?

Si ça ce trouve je vais me prendre une grosse claque sur ce coup là!!!:D

Mart a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Cher Mart, justement je ne veux surtout rien savoir, et je ne juge pas ce que tu as fait, et même je suis le premier à déclarer comme je l'ai fait plus haut, que chacun dans ce genre d'affaire à "sa" bonne foi propre. Alors, il est vrai que j'ai taillé dans la masse, mais moi ce qui m'intéressais ça n'était pas ce que tu as fait, parce que je suis surement capable de pire, (même si j'ai fait remarquer que l'histoire était piteuse, et que tu as évité les bons renseignements dès le départ, mais confronté à la même histoire j'aurais sans doute été pareil parce que nous avons tous nos bonne-mauvaises raisons, alors...) mais bien le fait que le blog est un endroit terriblement peu banal pour se confier (voir le dit article : le bouche à oreille reste de la rumeur, le blog, c'est du bouche à oreille écrit! Alors peut-être doit-on simplement s'interroger avant de mettre toute sa vie sur le net!) Voilà, que puis-je ajouter à ça? Si finalement le docu sur les vietnamiens qui en chient pour fabriquer des poteries dans leur logement, avec un bruit terrible, la gamine qui joue à côté du four qui fume à mort, c'est finalement bien reposant!!!

Mart, tu sais, dans toute dans cette histoire l'essnetiel c'est que toi et ton amie vous alliez bien, tout le reste, ce que disent les gens c'est de la merdasse....

L'anonyme!

PS : Atention tout "CONARD" qui aurait pu être laché dans tout texte dit par un conard anonyme est dénué de toute signification quelconque!! Ce n'est que du lyrisme, et j'ai le droit non????

Pouh.....

PS 2 : finalement modo c'est un dur métier!

Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

PS 3 : Suite à la méprise sur le message, ce qui est très pénible, j'ai ouvert un non-blog! Il s'appelle Titiou tu fais chier!!!!

Mart a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

Quand je disais "piteuse histoire", je pensais à la vision qu'il en reste après le bouche à oreille!! Comme il est dur d'exister!!!! Vivre simplement des choses simples et banales, mais belles (cependant terriblement compliquées). Le problème c'est de décevoir ses proches, et là, on se doit d'être alerte, mais dans ce cas on risque de tout perdre!!! PANIQUE!!!! QUE FAIRE!!!! Attendre? Malheureusement ce délai n'est qu'un leurre, car la vérité tombe souvent comme un couperet.


Ainsi escaladant les marches de l'échafaud, j'étais mort. Que pouvais-je espérer...

Mart a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

Je ne m'avancerai surtout pas dans une réponse que je n'ai pas!

Mais les braises s'éteignent toujours dans un relatif silence avec le temps.... Alors que l'huile....

La haine et la rumeur seront les seules gagnantes de cette histoire.

Mart a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le CONARD, et ne faites plus chier!!!!! a dit…

Mais la conne souffre, et toi de même!

Je te laisse à cette dernière phrase, cart je pars! Bon courage à vous deux...

Mart a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Bethsabée Mucho a dit…

"Qui permet par exemple à la souffrante de faire du chantage à son père en le menaçant de s'auto-mutiler s'il n'accepte pas de faire ce qu'elle veut (véridique !).


J'avais une amie anorexique dont c'était exactement la stratégie.
"

je crois qu'il y a bien ici de l'atteinte à la vie privée... tu fais ce que tu accuses. C'est bof quand même.

Bethsabée Mucho a dit…

le "véridique" ça fait du bien par où ça passe aussi..! et hummmm la petite parenthèse..

Mart a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
titiou lecoq a dit…

Je m'absente une journée et voilà ce qu'il se passe. Je ne suis pas du tout contente.

Bethsabée (que j'embrasse au passage) a absolument raison.

Je vais devoir mettre au clair des choses qui sont pourtant simples :
Mart, mon blog n'est pas un cabinet de psychanalyse ou le courrier du coeur ou un tribunal.
Deux clics sur blogspot et tu te crées un blog plutôt que de venir polluer ici.
Ce n'est pas parce qu'un blog est en accès public que pour autant on peut tout s'y permettre (il me semble que c'est ce dont tu te plains justement) sans aucun respect pour la personne qui le tient et en est légalement responsable.
Je t'avais pourtant laissé t'exprimer en paix mais EVIDEMMENT il a fallu que tu dépasses les bornes. Chose que je n'accepte pas sur mon blog. Je me vois donc contrainte d'effacer tes commentaires (comme d'habitude, je préviens) et comme je suis fatiguée, je ne compte pas me prendre la tête à faire le tri. Je vais donc tous les supprimer.
C'est vraiment très con de ta part, toi qui voulais t'exprimer, je te laisse le faire et tu me manque de respect. D'autant que tu n'as à tous les coups pas lu une ligne de mon blog, et absolument pas réagi sur le thème que je traitais.
C'est désespérant. C'est à me dégoûter de prendre du temps pour écrire mes posts.

Abstrait ≠ Concret a dit…

Alors là, 33 commentaires sur une histoire de cul (enfin ou d'amour...), assez tordue faut bien dire, c'est fort je trouve!

Cela dit, je suis profondément frustré parce que je débarque ce soir et du coup, la lecture des commentaires est aussi excitante qu'un compte rendu du KGB déclassifié avec sa litanie d'informations barrées...
Je n'aurais donc retenu une phrase dans tout ça:

"Mais si vous allez en justice, je suivrez évidemment cette affaire avec intérêt..."

C'est dans ces moments là que ressurgit la pigiste qui se dit, "Yes je tiens une putain d'exclu là, y'a quelques papiers à faire là!" =)

titiou lecoq a dit…

Grave. Entre charognards, on se reconnait hein ?

Abstrait ≠ Concret a dit…

Je ne peux que difficilement nier l'évidence.